Archive pour antifa

Les identitaires aux législatives de juin 2012 en Bretagne

Posted in Antifascisme with tags , , , , , , on 30 mai 2012 by scalpbesak

Un dossier de 40 pages pour revenir en détail sur les manoeuvres de l’extrême droite.

Dans le cadre des prochaines élections législatives une plateforme dénommée Bretagne nous avons foi en toi présente dix candidats en Bretagne. Il nous apparaît primordial en tant que militants antifascistes de rappeler la place de cette liste sur l’échiquier politique, à savoir : une liste d’extrême droite montée par l’association Jeune Bretagne membre de l’Autre Jeunesse, réseau regroupant les organisations de jeunesse du Bloc Identitaire.

Jeune Bretagne n’en est pas à sa première participation électorale. Aux dernières élections cantonales ils ont en effet présenté deux candidats. Sur le canton de Fouesnant en la personne de Yann Vallerie avec pour suppléante Olivia Couic, et Mickael Prima sur le canton de Rosporden avec pour suppléante Agnès Belbeoc’h.

Derrière des thématiques et propositions apparemment consensuelles ils masquent leur véritable projet politique axé sur une vision ethno-différentialiste du monde. Pour simplifier l’idée il s’agit pour eux de militer pour une Europe blanche dont ils créent et entretiennent le mythe.

Pour mieux cerner cette liste nous procéderons en plusieurs étapes, revenant dans un premier temps sur les bases de ce mouvement, puis sur l’histoire et l’actualité du Bloc Identitaire. Enfin nous nous intéresserons à Jeune Bretagne et aux rapports qu’ils entretiennent avec la liste Bretagne nous avons foi en toi.

Le Fachoscope toulousain

Posted in Antifascisme with tags , , , on 30 mai 2012 by scalpbesak

L’UAT met à disposition une carte de l’implantation toulousaine de l’extrême droite.

http://unionantifascistetoulousaine.wordpress.com/2012/05/28/le-fachoscope-toulousain-est-arrive/

Lundi 21 Mai, Besak : rassemblement antifasciste

Posted in Antifascisme, Rendez-vous with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 19 mai 2012 by scalpbesak

 

BLOC IDENTITAIRE EN FRANCHE-COMTÉ, NE LES LAISSONS PAS SEMER !

La version pdf du tract des libertaires bisontin.e.s ici

En Europe, les idées ultra-nationalistes et néo-fascistes se banalisent et désormais des représentants d’extrême-droite participent même à différents gouvernements.
En France, qui peut encore croire que le FN a été « diabolisé » alors que toutes leurs idées nauséabondes ont été reprises et banalisées par les partis institutionnels de droite comme de gauche depuis belle lurette. Peu importe le gouvernement, chacun s’est approprié des concepts d’extrême droite stigmatisant les roms, les jeunes, les prostituées, les sans-papiers…bref les pauvres, le tout appuyé sans remord par les médias. Ce contexte a permis la mise en application de lois liberticides et sécuritaires : fichages, LOPPSI, loi sur les mineurs, généralisation des rétentions administratives en centres, déportations par charters, contrôles inopinés au faciès … pour résumer le recul des droits de l’homme et de la femme.
Malgré le caractère hétéroclite des composantes d’extrême droite (intégristes religieux, hooligans, “anti-sionistes”, identitaires, nationalistes, racistes en tous genres, sexistes, homophobes…), la violence de leurs idées se diffuse sans complexe dans la société et occulte de véritables problèmes. La misère, le chômage, la crise qui devraient être les vrais sujets de fond sont remplacés par de faux débats sur l’identité nationale, le port de la burqa, le hallal… occultant le véritable visage du capitalisme.
Plus localement, le Front-Comtois (jeunesses nationalistes identitaires Franc-Comtoises), Troisième voie (“syndicat” corporatiste radical, antiparlementaire, islamophobe, antisémite et violent) se sont implantés en Franche-Comté. Aujourd’hui le Bloc Identitaire tente une percée, en commençant le 21 Mai 2012 par une réunion publique à Besançon ou dans ses environs. Nous constatons que le lieu de cette rencontre reste secret ou connu des seuls initiés ce qui parait en contradiction avec une réunion publique. Ce Bloc Identitaire est déjà implanté dans de nombreuses régions et regroupe différentes sections jeunes mais sous d’autres dénominations telles que Projet Apaches (Paris), Nissa rebella (Nice), Rebeyne (Lyon). Ils sont à l’origine des apéros saucissons-pinard, de la marche des cochons, d’attaques de Quick et de Mac Donald Hallal, de ratonnades à Toulouse et autres actions violentes contre des immigrés, des sans-papiers et des militants anti-racistes (attaque de cercles du silence à Paris, Nice et d’autres villes, tabassage de “gauchistes” à Lyon notamment). Ils répertorient et diffusent par une pseudo agence de presse (Novopress) des faits divers stigmatisant systématiquement les étrangers et les partis de gauche considérés comme collabo allogènes.
Depuis trop d’années le débat sur la question du racisme et de son expansion sont ignorés, il est temps de réagir face à la recrudescence d’idées tout simplement fascistes et de se mobiliser pour une véritable culture progressiste, antifasciste, libertaire, égalitaire et solidaire.
Ce rassemblement ne doit pas rester stérile et doit être l’amorce d’une prise de conscience et de la mise en place d’actions collectives.

Militons ensemble pour ne pas laisser les horreurs de l’histoire se reproduire !

Quelques liens utiles à l’approfondissement sur l’extrême droite en France et en Europe :

http://reflexes.samizdat.net

http://fafwatch.noblogs.org

http://droites-extremes.blog.lemonde.fr

http://www.lesinrocks.com/dossiers/t/57644/date/2011-01-12/article/le-fn/

http://preference-nationale.net

http://transeuropeextremes.com

Dossier d’information sur les nazis de la région Limousin

Posted in Antifascisme, La parole au peuple with tags , , , , , , , , , on 16 avril 2012 by scalpbesak

Dossier Nazis en Limousin, l’impunité :

« Nous, collectif de militants contre le fascisme qui désirons rester anonymes, nous souhaitons transmettre ce dossier qui met au jour les  liens étroits entre le Front National local et la mouvance néo-nazie.
Au regard des évènements récents qui se sont déroulés à Limoges et de la montée des actes xénophobes et d’agressions il nous semble essentiel d’informer publiquement du développement et de la dangerosité de ces groupes qui agissent en toute impunité. »

Attaque fasciste à Toulouse : un blessé grave

Posted in Antifascisme, Solidarité with tags , , , , , , , , , , , , , , on 4 avril 2012 by scalpbesak

Depuis quelques mois les habitant.e.s et militant.e.s de la ville rose résistent et s’organisent contre les Identitaires (ceux-ci ayant ouvert un local, l’Oustal). Ce Samedi se tenait une manifestation occitaniste métisse et populaire. Dans la journée comme dans la soirée les Identitaires ont multiplié les provocations et attaques contre les occitanistes et antifascistes. Jusqu’à frôler l’assassinat.

Nous reproduisons ci-dessous le communiqué de l’Union Antifasciste Toulousaine :

Dimanche 1er avril vers 1 heure du matin, une fois de plus les fachos toulousains se sont à nouveau manifestés place Arnaud Bernard.

La place Arnaud Bernard était animée par la fête et la convivialité comme à son habitude, quand un groupe fit irruption sur la place. Une vingtaine d’individus groupés marchant au pas et plus ou moins cagoulés arrivent du boulevard Lascrosses. La démarche et l’attitude agressive des individus ne laissent pas planer beaucoup de doute : « c’est les fachos » crient certains fêtards de la place. En effet, ils parcourent la place en provoquant les badauds. Devant le regard médusé des gens en terrasse, les individus ont crié « Toulouse hooligans » tout en effectuant des saluts hitlériens. Après quelques minutes de latence, l’ensemble des gens sur la place ont vivement réagi pour repousser les assaillants qui avaient commencé à s’attaquer à la terrasse d’un café et aux clients d’un kebab.

En s’enfuyant vers la place Saint Sernin, les fachos ont grièvement blessé un étudiant chilien. L’intervention d’un témoin lui aura certainement sauvé la vie. En effet la victime dans le coma a été transférée à l’hôpital. Le pronostic vital fut au cours de la soirée engagé. L’état de la victime s’est amélioré dimanche après-midi. Sorti du coma, le blessé souffre de multiples fractures de la boite crânienne et d’une paralysie des membres. Selon nos informations datant de dimanche soir, la paralysie ne serait pas définitive.

Plus tard, une partie des gens qui venaient de se faire attaquer place Arnaud Bernard décidèrent d’aller demander des comptes aux fachos en allant à leur local du 36 allée de Barcelone. Avant même qu’ils arrivent à la porte, la police est intervenue en tirant au flashball. S’en suivi un contrôle d’identité et une fouille. La police effectua 5 interpellations. 4 personnes ont rapidement été libérées dans l’heure qui suivit. La cinquième personne est toujours en garde à vue lundi midi. A notre connaissance aucun affrontement n’a eu lieu non plus place Saint-Pierre.

Une fois de plus les fachos n’ont pas été inquiétés, malgré une ratonnade qui a failli coûter la vie à une personne, ils ont pu tranquillement continuer leur soirée. La police a été plus efficace défendre le local du Bloc Identitaire, que pour protéger les toulousains qui festoyaient à Arnaud Bernard… Nous nous étonnons de l’attitude des forces de l’ordre. Il semblerait que les « enquêteurs » croient tenir le « coupable idéal » de l’agression de l’étudiant. Selon nos informations, l’accusé était vers la place Saint Pierre au moment de l’agression. De plus l’accusé est antifasciste alors que l’étudiant a été agressé pas des fascistes ! En conséquence, nous demandons la libération immédiate de l’interpellé.

Plus qu’une rixe entre extrêmes, ce qui s’est déroulé dans la nuit de samedi à dimanche, s’apparente plus à une volonté de la part de jeunes hooligans d’extrême droite et des militants identitaires de venir agresser des personnes représentant tout ce qu’ils détestent à souhait : des manifestants occitanistes fêtant la réussite de leur manifestation, des populations d’origine étrangère, des jeunes de gauche, des kebabs, surtout une place et quartier symbolisant la diversité des cultures et le métissage qu’ils exècrent.

 

Lors de la manifestation antifasciste du samedi 17 mars à Toulouse 300 personnes ont affirmé leur colère à l'égard des Identitaires toulousains.

Plus d’infos sur le site de l’UAT.

SOLIDARITE ET RESISTANCE ANTIFASCISTE, A TOULOUSE ET PARTOUT AILLEURS !

Solidarité avec les antifas et anarchistes de Nijni Novgorod (Russie) !

Posted in Antifascisme, Solidarité with tags , , , , , , , , , on 3 avril 2012 by scalpbesak

Du 16 au 18 mars 2012 ont eu lieu les journées de solidarité avec les antifascistes et anarchistes de Nijni Novgorod (Russie), qui risquent jusqu’à sept ans de prison pour une affaire fabriquée par la police politique, appelée « Centre anti-extrémiste » (Centre-E).
Artem Bystrov, Albert Gaïnoutdinov, Pavel Krivonosov, Dmitri Kolesov et Oleg Gembarouk ont plusieurs chefs d’inculpation.
L’accusation principale est d’avoir créer l’organisation extrémiste « Antifa-Rash », qui aurait comme but, selon la police, d’agir violemment envers « les groupes sociaux » : « des skinheads, fans de foot » et « les citoyens riches de Russie ». Nous, leurs amis et camarades, anarchistes et antifascistes de Nijni Novgorod, déclarons que cette organisation n’a jamais existé et que l’affaire est fabriquée par le Centre-E pour affaiblir le mouvement libertaire.

Les accusés
Artem Bystrov est l’otage principal de l’affaire « Antifa-Rash ». Depuis avril 2011, il est assigné à domicile et n’a pas le droit de communiquer avec le monde extérieur. Pendant plusieurs années, Artem a participé à des actions antifascistes, écologistes et contestataires. Il a notamment participé au mouvement antimilitariste de Food Not Bombs (distribution hebdomadaire de repas végétaliens gratuits). Il a aussi organisé et fait le service d’ordre de nombreux concerts du milieu DIY (punk et alternatif).
Albert Gaïnoutdinov est un militant antifasciste, que le Centre-E a qualifié de « créateur et leader de l’organisation Antifa-Rash ». Il est maintenant dans l’obligation de se cacher contre la répression en vivant clandestinement pour éviter d’être de nouveau torturé par le Centre-E.
Pavel Krivonosov est antifasciste, anarchiste, membre de l’organisation libertaire Action autonome et musicien. Il a joué dans plusieurs groupes DIY de Nijni Novgorod et a participé à l’organisation de beaucoup d’événements libertaires : actions publiques, concerts, campements écologiques, festivals, etc.
Dmitri Kolesov est musicien dans le groupe de hardcore Step To Freedom.
Oleg Gemarouk, après l’arrestation, en partie à cause de son manque d’expérience et aussi suites aux tortures physiques et psychologiques, a reconnu s’être battu avec les néonazis. Il a même reconnu avoir été dans cette organisation imaginaire nommée « Antifa-Rash ». Maintenant, car Oleg travaille avec la police, nous avons rompu tout contact avec lui.

Comment aider ?
L’avocat des antifascistes Dmitri Dinze insiste sur le caractère purement politique de l’affaire « Antifa-Rash ». On le voit avec le silence complice, voire l’approbation, des pouvoirs sur les crimes commis par le Centre-E : « Il ne faut pas chercher de l’objectivité dans cette enquête. »
Début mars auront lieu les premières réunions au tribunal. Il ne reste aucun espoir que les innocents gagnent le procès… Sauf si vous participez aux journées de solidarité (16 au 18 mars) avec les antifascistes de Nijni Novgorod et organisez des actions de soutien dans votre pays !
Pendant les dernières années, on a vu de beaux exemples de solidarité internationale qui a aidé les anarchistes et antifascistes russes à rester libres malgré la répression sévère du régime Poutine-Medvedev. Il y eut les fameux otages de Khimki, accusés de l’attaque de la mairie de Khimki (la banlieue de Moscou) pendant une manifestation antifasciste : ils ont été libérés. Il y eut aussi le professeur Andreï Koutousov, que l’on a accusé aussi d’extrémisme : il a été jugé coupable et fut licencié mais il a évité la prison.
Une autre façon d’aider, c’est le soutien financier. Le procès « Antifa-Rash » dure depuis un an et il n’est pas le premier contre les libertaires de Nijni Novgorod. Nous avons beaucoup dépensé pour payer les frais de la défense, nous avons toujours besoin d’environ 2 300 euros (3 000 dollars). Même les participations modestes peuvent servir à notre tâche difficile : faire éviter la prison à nos camarades. Le plus utile serait de créer un collectif de soutien qui organiserait événement et concert de soutien dans votre ville.
Nous revendiquons l’arrêt des persécutions des antifascistes à Nijni Novgorod ! Que s’arrête cette absurde affaire « Antifa-Rash » ! La reconnaissance de l’innocence des accusés ! Que le Centre anti-extrémiste soit puni pour sa pratique cruelle et récurrente de la torture, et ce nouveau crime – la fabrication d’affaire judiciaire ! Libération immédiate et disculpation de toutes les prisonnières et tous les prisonniers politiques à Ninjni Novgorod, en Russie et ailleurs ! No pasaran !

Anarchist Black Cross Nijni Novgorod
Groupe de L’Action autonome
Email : abcnnov@gmail.com

Samedi 7 Avril : 1er Forum Social Antifasciste, Paname

Posted in Antifascisme with tags , , , , , , on 3 avril 2012 by scalpbesak

Plus d’infos sur le site du Forum Social Antifasciste.

Des news de notre table de presse

Posted in Contre-culture, La parole au peuple, Médias autonomes with tags , , , , , , , , , , , , , on 20 mars 2012 by scalpbesak

Quelques nouveautés sur notre table de presse :

– les fanzines « A Bloc » n°2 sont disponibles, 3 euros, vente directe sur les tables de presse du Scalp où à la librairie l’Autodidacte

à bloc! est un fanzine papier ouvert à toutes les scènes contre-culturelles et qui ne se fixe aucune limite autre que celle de nos envies.

A l’heure du tout numérique, des individu(e)s de la scène punk anarchiste et antifasciste ont pris la décision déraisonnable de lancer un nouveau fanzine papier ouvert à toutes les scènes contre-culturelles, à tous les sujets qui nous inspirent. Articles d’infos, interviews d’auteurs, d’illustrateurs, de groupes de musique, le fanzine ne se fixe aucune limite autre que celle de nos envies.

Le point de départ du projet, c’est l’esprit fanzine: retrouver le côté amateur passioné, que ce soit dans les thèmes, dans le ton ou la façon de fonctionner. On parle de quelque chose parce que ça nous plaît, et pas seulement parce que c’est « important », on essaye de ne pas se prendre au sérieux et on choisit de privilégier une diffusion libre.

Plus d’infos :

http://punxrezo.net/abloc

– la brochure 4 pages couleur du Réseau No Pasaran est également disponible à la librairie l’Autodidacte :

l’Extrême-Droite : mieux la connaître pour mieux la combattre !

 

– le livre Alsace Brune, les extrêmes droites alsaciennes d’hier et d’aujourd’hui

O’Bundies : un local/bar associatif antifa à Marseille

Posted in Antifascisme with tags , , , , , on 21 février 2012 by scalpbesak

Issue de la scène Punk Oi! Marseillaise, Le O’bundies est un local associatif situé à Marseille qui a ouvert ses portes en août 2009. Antifasciste et Anticapitaliste, nous développons des activités socioculturelles locales.

Le O’bundies organise également de nombreux concerts, conférence-débats, projections de films, foires aux vinyles, voyages en Europe…

Un bar est à la disposition des adhérents de l’association et permet de financer nos activités socioculturelles (Soutien scolaire, aides aux personnes âgées, aides administratives, productions d’artistes locaux…).

Notre démarche s’inscrit dans une logique d’économie sociale et solidaire.

Plus d’infos ici.

Samedi 14 Janvier, Lyon : Manifestation Antifasciste

Posted in Antifascisme with tags , , , , , , , , , , , , , , on 2 janvier 2012 by scalpbesak

Pour protester contre la tenue d’une manifestation fasciste organisée par les Jeunesses Nationalistes (dont le président ne cesse de provoquer par ses saluts nazis et fascistes) ; pour dénoncer la violence de tous ces groupuscules extrémistes qui affichent ou non ouvertement une idéologie raciste et xénophobe ; et pour dénoncer également le discours tenu au plus haut sommet de l’État qui fait de l’étranger et/ou de la jeunesse immigrée « le bouc émissaire » parfait :

Pour toutes ces raisons, venez nombreux-ses le 14 janvier

Rendez-vous à 14h, Place du Pont, Métro Guillotière !

 

Le 15 octo­bre der­nier, en marge d’un « Colloque Nationaliste » conclu par un hom­mage à Pétain, le conseiller régio­nal Alexandre Gabriac (Alexandre Gabriac, un nazi au Conseil Régional, la suite…), exclu du Front National pour ses mul­ti­ples saluts nazis, a crée à Lyon au Pavillon du Parc de la Tête d’Or, un nou­veau grou­pus­cule : « Les Jeunesses Nationalistes ». Son emblème et sa charte (docu­ment annexe) ne laisse aucun doute sur l’idéo­lo­gie de ce mou­ve­ment ; Yvan Benedetti (proche de Gabriac, exclu du FN et conseiller muni­ci­pal à Vénissieux) l’a très bien résumé à la sortie de ce Congrès : « Travail, Famille, Patrie, ce n’est pas de la nos­tal­gie. Ce sont des valeurs d’avenir. Plus que l’Egalité et la Fraternité, qui ne sont que des mots creux et uto­pi­ques ».

Il est également utile de rap­pe­ler que ces deux per­son­nes sont mem­bres de l’Œuvre Française qui compte en son sein les purgés et/ou l’aile ultra du Front National et qui se dis­tin­gue par un anti­sé­mi­tisme vis­cé­ral.

Lors de sa confé­rence de presse, Alexandre Gabriac annon­çait un pre­mier évènement majeur sur Lyon pour le début d’année 2012 ; et après une action homo­phobe en octo­bre der­nier contre les publi­ci­tés Eram repré­sen­tant une famille homo­pa­ren­tale (la famille hété­ro­sexuelle tra­di­tion­nelle étant le seul modèle accep­ta­ble pour eux), son mou­ve­ment veut passer à la vitesse supé­rieure.

En effet, les Jeunesses Nationalistes ont lancé un appel National à mani­fes­ter le 14 jan­vier pro­chain pour pro­tes­ter contre la pré­sence fran­çaise en Afghanistan (Une nou­velle mani­fes­ta­tion fas­ciste et raciste à Lyon en jan­vier).

Cet appel a fait le tour des dif­fé­rents orga­ni­sa­tions ou grou­pes d’extrême-droite sur le ter­ri­toire et il faut s’atten­dre à une pré­sence impor­tante de fas­cis­tes ou autres néo­na­zis de tout hori­zon : le mou­ve­ment natio­na­liste révo­lu­tion­naire 3e Voie (proche des néo­na­zis lyon­nais de Lyon Dissident), le GUD dont les mili­tants sont actuel­le­ment le cœur du nou­veau mou­ve­ment de Gabriac ont déjà com­mu­ni­qué sur cette jour­née.

Une nou­velle fois Lyon est la ville choi­sie pour une mani­fes­ta­tion de l’Extrême-Droite la plus radi­cale. Avant le « col­lo­que natio­na­liste », nous avons déjà dû subir la Marche des Cochons au mois de mai der­nier avec les évènements vio­lents qui s’en sont suivis, il est hors de ques­tion de lais­ser une nou­velle fois ces nervis expri­mer leurs théo­ries raciste et xéno­phobe.

Il est clair que cette action contre la pré­sence des sol­dats fran­çais en Afghanistan n’est qu’un pré­texte pour occu­per la rue et déver­ser leur pro­pa­gande hai­neuse ; il est habi­tuel de voir ces grou­pus­cu­les récu­pé­rer ou détour­ner des évènements sans affi­cher clai­re­ment leur idéo­lo­gie. De plus, il n’est un secret pour per­sonne que le retour des sol­dats s’accom­pa­gne (pour eux) bien évidemment d’un redé­ploie­ment de ceux-ci dans les quar­tiers dif­fi­ci­les (comme le demande également le Bloc Identitaire).

Donc, sous des airs patrio­ti­ques, les Jeunesses Nationalistes veu­lent faire une opé­ra­tion de com­mu­ni­ca­tion en occu­pant la rue et pro­fi­ter de cette mas­ca­rade pour pro­pa­ger une idéo­lo­gie basée sur un soi-disant « ennemi inté­rieur », déjà uti­lisé dans le passé.

Refusant que Lyon soit la place de libre expres­sion de la haine et de la xéno­pho­bie, le Collectif 69 de Vigilance appel à une mani­fes­ta­tion anti­fas­ciste mas­sive et popu­laire le samedi 14 jan­vier 2012 :

  1. pour protester contre la présence des Jeunesses Nationalistes et de leurs alliés dans nos rues,
  2. pour demander la dissolution de ce groupuscule dont l’idéologie se rapproche de celle des régimes nazis et fascistes du siècle dernier,
  3. pour dénoncer les violences de ces groupes haineux qui continuent de proliférer grâce à des locaux ouverts au public.
  4. pour contester la politique gouvernementale actuelle visant à faire de l’étranger le responsable de tous nos maux et légitimant ainsi les actions de ces groupuscules.

Soyons nom­breux-ses pour contrer cette montée plus qu’inquié­tante de l’extrême-droite et de tous ces grou­pus­cu­les, menace pour les liber­tés et le vivre ensem­ble !!

Rendez-vous le 14 jan­vier à 14h place du Pont, métro Guillotière.

 

 

Les Jeunesses Nationalistes : c’est qui c’et quoi ? Voir l’article de REFLEXes