Archive pour antiraciste

Samedi 14 Janvier, Lyon : Manifestation Antifasciste

Posted in Antifascisme with tags , , , , , , , , , , , , , , on 2 janvier 2012 by scalpbesak

Pour protester contre la tenue d’une manifestation fasciste organisée par les Jeunesses Nationalistes (dont le président ne cesse de provoquer par ses saluts nazis et fascistes) ; pour dénoncer la violence de tous ces groupuscules extrémistes qui affichent ou non ouvertement une idéologie raciste et xénophobe ; et pour dénoncer également le discours tenu au plus haut sommet de l’État qui fait de l’étranger et/ou de la jeunesse immigrée « le bouc émissaire » parfait :

Pour toutes ces raisons, venez nombreux-ses le 14 janvier

Rendez-vous à 14h, Place du Pont, Métro Guillotière !

 

Le 15 octo­bre der­nier, en marge d’un « Colloque Nationaliste » conclu par un hom­mage à Pétain, le conseiller régio­nal Alexandre Gabriac (Alexandre Gabriac, un nazi au Conseil Régional, la suite…), exclu du Front National pour ses mul­ti­ples saluts nazis, a crée à Lyon au Pavillon du Parc de la Tête d’Or, un nou­veau grou­pus­cule : « Les Jeunesses Nationalistes ». Son emblème et sa charte (docu­ment annexe) ne laisse aucun doute sur l’idéo­lo­gie de ce mou­ve­ment ; Yvan Benedetti (proche de Gabriac, exclu du FN et conseiller muni­ci­pal à Vénissieux) l’a très bien résumé à la sortie de ce Congrès : « Travail, Famille, Patrie, ce n’est pas de la nos­tal­gie. Ce sont des valeurs d’avenir. Plus que l’Egalité et la Fraternité, qui ne sont que des mots creux et uto­pi­ques ».

Il est également utile de rap­pe­ler que ces deux per­son­nes sont mem­bres de l’Œuvre Française qui compte en son sein les purgés et/ou l’aile ultra du Front National et qui se dis­tin­gue par un anti­sé­mi­tisme vis­cé­ral.

Lors de sa confé­rence de presse, Alexandre Gabriac annon­çait un pre­mier évènement majeur sur Lyon pour le début d’année 2012 ; et après une action homo­phobe en octo­bre der­nier contre les publi­ci­tés Eram repré­sen­tant une famille homo­pa­ren­tale (la famille hété­ro­sexuelle tra­di­tion­nelle étant le seul modèle accep­ta­ble pour eux), son mou­ve­ment veut passer à la vitesse supé­rieure.

En effet, les Jeunesses Nationalistes ont lancé un appel National à mani­fes­ter le 14 jan­vier pro­chain pour pro­tes­ter contre la pré­sence fran­çaise en Afghanistan (Une nou­velle mani­fes­ta­tion fas­ciste et raciste à Lyon en jan­vier).

Cet appel a fait le tour des dif­fé­rents orga­ni­sa­tions ou grou­pes d’extrême-droite sur le ter­ri­toire et il faut s’atten­dre à une pré­sence impor­tante de fas­cis­tes ou autres néo­na­zis de tout hori­zon : le mou­ve­ment natio­na­liste révo­lu­tion­naire 3e Voie (proche des néo­na­zis lyon­nais de Lyon Dissident), le GUD dont les mili­tants sont actuel­le­ment le cœur du nou­veau mou­ve­ment de Gabriac ont déjà com­mu­ni­qué sur cette jour­née.

Une nou­velle fois Lyon est la ville choi­sie pour une mani­fes­ta­tion de l’Extrême-Droite la plus radi­cale. Avant le « col­lo­que natio­na­liste », nous avons déjà dû subir la Marche des Cochons au mois de mai der­nier avec les évènements vio­lents qui s’en sont suivis, il est hors de ques­tion de lais­ser une nou­velle fois ces nervis expri­mer leurs théo­ries raciste et xéno­phobe.

Il est clair que cette action contre la pré­sence des sol­dats fran­çais en Afghanistan n’est qu’un pré­texte pour occu­per la rue et déver­ser leur pro­pa­gande hai­neuse ; il est habi­tuel de voir ces grou­pus­cu­les récu­pé­rer ou détour­ner des évènements sans affi­cher clai­re­ment leur idéo­lo­gie. De plus, il n’est un secret pour per­sonne que le retour des sol­dats s’accom­pa­gne (pour eux) bien évidemment d’un redé­ploie­ment de ceux-ci dans les quar­tiers dif­fi­ci­les (comme le demande également le Bloc Identitaire).

Donc, sous des airs patrio­ti­ques, les Jeunesses Nationalistes veu­lent faire une opé­ra­tion de com­mu­ni­ca­tion en occu­pant la rue et pro­fi­ter de cette mas­ca­rade pour pro­pa­ger une idéo­lo­gie basée sur un soi-disant « ennemi inté­rieur », déjà uti­lisé dans le passé.

Refusant que Lyon soit la place de libre expres­sion de la haine et de la xéno­pho­bie, le Collectif 69 de Vigilance appel à une mani­fes­ta­tion anti­fas­ciste mas­sive et popu­laire le samedi 14 jan­vier 2012 :

  1. pour protester contre la présence des Jeunesses Nationalistes et de leurs alliés dans nos rues,
  2. pour demander la dissolution de ce groupuscule dont l’idéologie se rapproche de celle des régimes nazis et fascistes du siècle dernier,
  3. pour dénoncer les violences de ces groupes haineux qui continuent de proliférer grâce à des locaux ouverts au public.
  4. pour contester la politique gouvernementale actuelle visant à faire de l’étranger le responsable de tous nos maux et légitimant ainsi les actions de ces groupuscules.

Soyons nom­breux-ses pour contrer cette montée plus qu’inquié­tante de l’extrême-droite et de tous ces grou­pus­cu­les, menace pour les liber­tés et le vivre ensem­ble !!

Rendez-vous le 14 jan­vier à 14h place du Pont, métro Guillotière.

 

 

Les Jeunesses Nationalistes : c’est qui c’et quoi ? Voir l’article de REFLEXes

Bilan et perspectives de la mobilisation contre le Front Comtois

Posted in Antifascisme with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 17 décembre 2011 by scalpbesak

En Novembre, une série d’évènements militants antifascistes avait été annoncé pour les dates du 3, 7 et 8 Décembre 2011. La cible : le Front Comtois, groupuscule de l’extrême-droite radicale, qui fait face à une plainte pour incitation à la haine raciale.

Le Scalp Besak a participé pleinement dans cette campagne et souhaite en faire un retour.

Les antifascistes dans la rue…

Entre 60 et 80 personnes ont manifesté à Besançon ce Samedi 3 Décembre. 60 autres se sont retrouvées à Montbéliard le matin du Jeudi 8 Décembre.

Manif Antifa Besançon le 3 déc 2011

Des individus, des groupes, des organisations, des réseaux se sont mobilisés pour soutenir la lutte antifasciste et contribuer à développer sa pratique populaire et sociale. De nombreuses rencontres, des milliers de tracts diffés, des centaines d’affiches collées, des prises de contact, des banderoles et des panneaux, des fumis et des pétards, des expériences collectives et des actions individuelles, la cohabitation de différents objectifs et méthodes, des processus d’organisation horizontale, des relations renforcées,… : voilà ce que nous tirons de cette mobilisation récente contre le Front Comtois.

… les fascistes derrière l’écran

Aucun rassemblement fasciste n’a eu lieu, ni à Audincourt (le 7 Déc), ni à Montbéliard (le 8 Déc). Gaëtan Perret s’est présenté au procès en comité restreint et « il a dû se sentir un peu seul » pour reprendre les termes de France 3.

L’agitation numérique concertée du réseau « c’est nous les vrais natio 2.0 ! » (Opstaan, 3e Voie, NdP, PdF, NA) a finit par provoquer un infime mouvement d’air du côté des bouches d’aération des serveurs facebook en Arizona qui en traversant l’Atlantique a donné lieu à une forte bourrasque en Franche-Comté, à Audincourt. Bourrasque qui fait alors pointer la girouette municipale vers une toute nouvelle direction : le sympathique concert antiraciste n’aura pas lieu ! Aie ! Voilà notre super plan concert du Mercredi soir (ZEP et les 65 Mines Street) qui tombe à l’eau !

Rassemblement à Montbéliard pendant le procès

L’irresponsable M. Bourquin – la machine étatique

Les 400 à 600 personnes attendues n’ont en effet pas eu la joie et la possibilité de se payer un franc moment d’éducation et de culture populaire et de se faire leur propre idée des textes de ZEP, de la culture skinhead véritable, des sons saccadés du clavieriste des 65 Mines Street ou de la présence hostile de fachos dans notre région…

En grand adepte de l’acrobatie politicienne, le maire d’Audincourt a tout d’abord ouvert grand ses portes à l’initiative culturelle antiraciste (« ZEP c’est comme Renaud c’est cool », « Montbé c’est antifa », « j’y serais au concert je suis un bon citoyen »,…) avant de les refermer au dernier moment (« j’ai retrouvé le CD de ZEP acheté à Rencontres&Racines, il était dans le bureau du préfet ») en les claquant bien sèchement au nez de l’ensemble des acteurs du collectif antifasciste de Montbéliard.

En annulant le concert antiraciste il offre l’opportunité au Front Comtois d’évaluer la méthode mise en pratique, celle dite du« groupe de pression » (lobbying), en terme de réactivité des médias, des administrations, de l’opinion publique,…

Bizarrerie démocratique ce maire qui tout en accusant d’irresponsabilité le collectif antifasciste de Montbéliard dit soutenir sa démarche à l’encontre du Front Comtois.

La loi et l’ordre – la machine judiciaire

Une soixantaine de poulets ont "sécurisé" la cité judiciaire

D’une manière générale la machine médiatique-judiciaire a favorisé la dépolitisation du problème posé par la haine et l’idéologie raciale qui fonde et que véhicule le groupuscule.

Concernant le procès, on a subtilement glissé du procès du Front Comtois à celui de Gaëtan Perret, jeune, père de famille, chômeur, un peu perdu, tout seul dans sa bulle et con comme ses pieds..

Rien n’a été abordé concernant les actions, la communication, l’organisation du Front Comtois ; encore moins sur les relations fortes qu’entretient le groupuscule avec le reste de l’extrême-droite radicale, ni aucune contextualisation (incendies de la mosquée, concert néonazi, agressions, crise économique, repli communautaire, montée en puissance de l’extrême-droite partout en Europe…).

Concernant le rendu du procès, 3000 euros d’amende en vue (verdict le 15 Déc), de belles excuses publiques, un bref « je recommencerais plus monsieur le juge c’est promis ».

Excuses publiques : à nous le tour !

On s’est sans doute trompé alors excuses-nous Gaëtan, on est vraiment sincèrement désolé pour tout le tort occasionné, tu n’es pas l’homme que l’on recherche : tu n’es pas militant fasciste depuis le début des années 2000, tu n’as pas participé avec tes 2 acolytes à fonder en 2005 les JI Séquanie, tu n’as pas décidé de prendre officiellement le Front Comtois en main à partir de septembre 2010, ni d’inviter Ayoub, de monter une section NA, puis une 3e Voie, de voyager au Local, à synthèse nationale, à Casapound, à la Vlaams Huis, tu ne travailles pas au plus proche avec les chefs/cadres locaux (Terre et Peuple, NDP, PdF, MNR), tu n’as pas réuni les néonazis du coin et chercher à organiser un RAC, tu n’as pas chercher à dissimuler ton appartenance politique dans ton quartier d’habitation, dans de jolies petites maisons résidentielles à 200 m d’un quartier populaire que tu qualifie d’ « exogène », tu ne t’es pas présenté aux élections régionales en 2010 avec la Ligue Comtoise, tu n’es pas ami avec la moitié de la fachosphère hype branchée NR et « tape avec les gauchistes ».

Diantre ! Que d’erreurs !

Perspectives

Présent depuis 2005 le Scalp Besak a pu assisté à l’évolution récente de l’extrême-droite hors FN, notamment la petite sphère identitaire/néonazie. Le Front Comtois est le 3e visage que prend cette sphère. Il y en aura bien d’autres et ni la justice ni la simple action antifasciste confrontationelle ne peuvent endiguer le développement des idées racistes, fascistes et a fortiori capitalistes.

Sans être une victoire éclatante cette mobilisation a été une période profitable et formatrice pour l’antifascisme local et a accentué les difficultés et pressions contre le Front Comtois et ses idées nauséabondes. Nous continuons à organiser la riposte antifasciste tout en agissant sur des champs de lutte divers et complémentaires dans une perspective de changement radical, d’autonomie et de révolution.

Nous espérons que les contacts, les rencontres, les connexions établies, le travail coopératif permettront d’alimenter et de renforcer la dynamique qui se met progressivement en place pour contrer le racisme, le fascisme, le capitalisme et toutes les idéologies autoritaires qui pourrissent nos vies.

Quelques liens internet pour approfondir ce compte-rendu :

http://cntbesancon.wordpress.com/2011/12/04/besancon-resume-de-la-manif-antifa-du-3-decembre-2011/

http://cntbesancon.wordpress.com/2011/12/11/montbeliard-resume-du-rassemblement-antifasciste-du-8-decembre-2011-pas-de-fachos-en-franche-comte/

http://lechatnoiremeutier.wordpress.com/2011/12/03/besancon-compte-rendu-de-la-manifestation-antifasciste-samedi-3-decembre-2011/

http://fragmentdemanif.wordpress.com/2011/12/03/besancon-manif-antifasciste-du-3-decembre-2011-contre-le-front-comtois-et-lextreme-droite-en-general/

http://fragmentdemanif.wordpress.com/2011/12/08/montbeliard-8-decembre-2011-proces-du-front-comtois-rassemblement-antifasciste-devant-le-tgi-pas-de-fachos-en-franche-comte/

Samedi 9 Avril, 14h30 Place Bellecour, Lyon : manifestation antifasciste

Posted in Antifascisme with tags , , , , , , , , , , , on 29 mars 2011 by scalpbesak

Un local néo-nazi au coeur de Lyon, non à l’intolérable !

Depuis plu­sieurs mois main­te­nant des grou­pes fas­cis­tes lyon­nais ten­dent à s’ins­tal­ler dura­ble­ment sur le sec­teur, en par­ti­cu­lier sur la ville. Les nom­breu­ses agres­sions depuis six mois (voir tract_reu_publique_28_mars) mon­trent cette implan­ta­tion dans nos quar­tiers. Ces faits, inquié­tants, ne sont mal­heu­reu­se­ment que la partie la plus visi­ble du déve­lop­pe­ment et de la dif­fu­sion des idées racis­tes, hai­neu­ses et popu­lis­tes des partis fas­cis­tes. Ces partis, et les grou­pus­cu­les qui leur sont asso­ciés, repré­sen­tent un danger réel sur le plan poli­ti­que quand ils uti­li­sent les réa­li­tés socia­les à leurs fins pour déve­lop­per un dis­cours de haine et d’exclu­sion de l’autre. Il est impor­tant de ne pas lais­ser faire.

Samedi 9 avril – 14h30 : Manifestation départ place Bellecour

Plus d’infos : voraces.net
Contact : lesvoraces@riseup.net

A propos d’identité…

Posted in Antifascisme with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 2 février 2011 by scalpbesak

Sans faire de la promotion et de la sauvegarde de l’identité comtoise notre nouveau dada (loin de là, il nous reste tant de luttes et de combats à mener), ce billet a pour but de montrer qu’une fois encore l’extrême-droite n’invente rien mais récupère systématiquement les cultures et les histoires des peuples et que d’autres individus que nous (les vilains crasseux gauchistes décadents) refusent ces récupérations.

Un petit texte (pas de notre cru, avec lequel on est pas entièrement d’accord et tant mieux) dédié aux bouffons fascistes du Front Comtois :

à propos de la défense de notre identité :

Depuis quelque temps, l’extrème droite utilise largement la notion et le terme d’identité, et tente de monopoliser peu à peu le terrain de sa défense. Dans ce contexte, il est important de faire une mise au point.

Afficher l’identité comtoise, c’est refuser cette récupération. C’est justement en revendiquant cette identité que nous ne l’abandonnerons pas à ceux qui veulent l’instrumentaliser au service de leurs idées de rejet et de refus de la différence. Même s’il ne faut pas croire à la supériorité d’une culture sur une autre, de notre identité sur celle de quiconque, il ne faut pas croire non plus que nous ayons à la cacher ou à la laisser disparaître. Face à une vision de « pureté identitaire où le mélange est impossible » véhiculée par l’extrême droite et face à « une vision humaniste politiquement correcte où affirmer son identité revient à se renfermer sur soi », il est important de se positionner pour ne pas tomber dans le rejet de l’autre ou dans l’uniformisation.

L’identité comtoise est bien réelle mais elle n’est pas une… Nous sommes le fruit de multiples influences et ceci est encore plus visible au début du XXIe siècle ! Nous nous enrichissons au contact de l’autre d’où qu’il soit. Le métissage culturel est une richesse et non pas un danger. Toute culture doit être respectée et la Franche-Comté ne doit pas s’inscrire dans un bloc aux frontières cloisonnées et fermées ! L’identité comtoise n’est pas figée : elle doit s’enrichir et se réinventer. Loin du patrimoine poussiéreux et du folklore passé, il nous faut revendiquer haut et fort l’héritage comtois sous toutes ses formes pour qu’il soit encore vivant au XXIs siècle, face à l’uniformisation globale de la société et du monde.

Sans vivre dans le passé, connaitre son histoire, c’est se réaproprier son lieu de vie, le faire sien pour avancer vers l’avenir au delà de l’histoire centralisée et étatique enseignée dans les établissements scolaires. Les langues comtoises sont-elles vraiments mortes ? Accepter sans bouger les condamne à la disparition ou au mieux le statut de pièces de musée. Celles-ci n’ont économiquement plus de valeur, leur donner un statut dans la vie publique n’est actuellement plus concevable et même d’avantage la plupart du temps celles-ci ont disparu des esprits ou sont toujours cantonnées au rang de patois, français déformé ou parler impropre. Se le réaproprier pendant qu’il est encore temps comme mode d’expression et même de création pour parler, écrire, créer… est possible.

Tout cela : notre patrimoine, nos langues, notre histoire, NOTRE IDENTITE, NOTRE HERITAGE sont menacés de récupération par l’extrème-droite, d’instrumentalisation au service du rejet de l’autre et d’un monde mystifié qui n’existe pas.

C’est pourquoi fiers de ce legs mais tournés vers l’avenir et vers l’autre quel qu’il soit, nous devons créer une alternative !

« Là où flotte le drapeau comtois, qui que tu sois, tu es chez toi… »

lu sur le site identité comtoise


Franche-Comté Antifasciste !

Rassemblement antiraciste Samedi 22 janvier 17h à Montbéliard

Posted in Antifascisme with tags , , , , , , , , , , , , , , , on 20 janvier 2011 by scalpbesak

Bonjour,

Suite à l’annonce du Front Comtois de la venue de Serge Ayoub (alias Batskin) à l’espace associatif de Montbéliard le Samedi 22 Janvier et face à l’impuissance des politiciens pour interdire cette conférence, le SCALP Montbé, les syndicats FSU et CGT du Pays de Montbéliard appellent à un rassemblement populaire antiraciste à 17h à la Pierre à poissons, place Denfert à Montbéliard.

Pas besoin de décrire trés longtemps Batskin, trés actif dans les années 80, c’est LE « héros » néo-nazi en France et si vous avez la simple curiosité de taper Batskin sur google vous allez vous rendre compte trés vite de la nature du personnage.En octobre 2010, il lance le réseau syndical « Troisième voie, pour une avant-garde solidariste » (http://www.3emevoie.org/), c’est dans ce contexte qu’il vient samedi à Montbéliard.

Batskin veut ainsi récuperer la classe ouvrière. Certes une partie de cette classe est blanche, catholique, héterosexuelle et surtout pas syndiquée avec les « gauchistes crasseux ». Mais le néo-nazi parisien doit se mettre dans la tête que la classe ouvrière à plusieurs couleurs à Montbéliard (comme ailleurs) et la « révolutionnaire » 3ème voie de Batskin n’est pas au goût de la majorité de la classe qu’il veut récupérer.

Malgrés plusieurs alertes de différents groupes antiracistes, la mairie persiste à prêter la salle pour la troisième fois à un groupuscule d’extrême droite: le Front Comtois, qui avant de vouloir s’approprier la classe ouvrière, s’est déjà approprier le terroir Comtois. En effet, c’est grace à cette couverture de défense du patrimoine que le groupe se camoufle et peut ainsi obtenir une salle dans un espace associatif.

L’histoire nous a prouvé que les institutions seules ne peuvent pas nous protéger du fascisme, alors défendons notre ville par un rassemblement populaire. Le but de ce rassemblement est de se rendre devant l’espace associatif et de tenir le pavé afin que la conférence ne puisse pas avoir lieu.

Notre rassemblement se veut le plus large et le plus ouvert possible, dans l’idée de mobiliser tous les acteurs du front social (groupes, collectifs, associations, syndicats, partis) comme cela a pu se faire à Lyon le 10 avril dernier, à Nancy le 13 Novembre ou encore à Besançon le 20 Novembre(https://scalpbesak.wordpress.com/).

Montbéliard ne sera jamais le point de ralliement des nazis de Franche-Comté.

Samedi mobilisons-nous afin que l’extrême droite ne se sente nulle part chez elle.

Venez nombreux, offensifs et déterminés :

rassemblement populaire antiraciste à 17h à la Pierre à poissons, place Denfert à Montbéliard

SCALP Montbé

contact : scalp.montbelfort@gmail.com

Retour et suites d’une mobilisation antifasciste réussie

Posted in Antifascisme with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 2 janvier 2011 by scalpbesak

Le Samedi 20 Novembre 2010 s’est déroulé une manifestation pas tout à fait « comme les autres », organisée par notre groupe dans le but de contrer le rassemblement fasciste Front Comtois- Nationalistes Autonomes- SOS Tout Petits.

Présents depuis plus de 5 ans dans le paysage politique et associatif local, dans les luttes sociales et dans les expérimentations d’alternatives anti-autoritaires, les membres du Scalp ont voulu montrer à quel point notre ville est allergique aux fachos et gros réacs et que la circulation et l’installation de leurs idées nauséabondes (fascisme, patriarcat, obscurantisme, sexisme, racisme etc) doivent être systématiquement sabordées.

Retour

L’information comme quoi cette année les tout-petits cathos intégristes seraient épaulés par les « troupes de choc » nationalistes comtoises (ah la bonne blague !) nous est parvenu tardivement. Au final, 5 petites journées ont suffit à préparer et construire cette mobilisation.

Quelques sites fermés et quelques centaines d’affiches collées et milliers de tracts diffés plus tard nous arrivons au jour J. Dès 12h des camarades se rejoignent à la CASA Marulaz, et un gros groupe se met en route pour le lieu de rassemblement.
Une fois à l’heure et au lieu de rassemblement prévu de notre côté, il ne nous restait qu’à attendre, et de pied ferme, l’heure annoncée par les fafs pour leur prière anti-avortement.
Lorsque cette fatidique heure est arrivée, personne à l’horizon ! Bizarre pour des fafs méga-combattants aryens qui n’ont peur de rien et surtout pas des crasseux gauchistes décadents…bizarre !
Surtout que nos équipes d’information, chargées du suivi du groupe des fafs en temps réel, nous ont prévenu dès 14h qu’une trentaine de fafs et boneheads se branlaient la nouille sur le parking rivotte (ce qui pour eux constitue déjà un acte politique fort et prometteur).

Ces 31 fascistes devaient,comme ils l’avaient annoncé, rejoindre la douzaine de grenouilles de bénitier Sos Tout Pourri, qui contrairement aux fafs ont eu le courage de se rendre à proximité de notre rassemblement.
Au lieu de rejoindre leur compères idéologiques, les fafs décident d’aller faire une action politique de ouf !!! Attention les yeux, le Front Comtois et les Nationalistes Autonomes sont prêts à défendre leur identité et à reconquérir l’Europe en (accrocher vous bien) :
1. faisant le salut hitlérien devant la librairie l’Autodidacte (librairie des copains/ines du groupe Proudhon de la Fédération Anarchiste, les fafs pensent que c’est notre QG ahahah !)
2. buvant une bière au sirop en terrasse d’un bar (le via roma, place de la révolution, à boycotter) en plein hiver (ça sert à couper le froid les bombers apparemment)
Le tout encadré par les bleus :

Une fois leur révolution nationale bien entamée par ces 2 actes fondateurs, et juste après le passage de notre manifestation populaire devant le barrage de flics les protégeant, leur lointains cousins tout de bleu vêtus les raccompagnèrent bien sagement jusqu’à leur voiture.

Et une fois dans leur voiture les gentils bisounours identitaires et nationalistes s’en allèrent jusque dans la grande ville de Lyon pour assister à une composition musicale et une chorégraphie d’un grand niveau puisque que le groupe faf Les Vilains jouait ce soir là au BKL, le local du Bunker Korps Lyon (qui est en fait la section Blood&Honour Lyon, à peine dissimulée sous l’association Lyon Dissidents).
NB : blood&honour c’est le mouvement néonazi qui structure et organise les militants néo-nazis à travers le monde.

Bilan

Sur le bilan de cette journée, il faut retenir :
– qu’une manifestation organisée par le Scalp Besak a réuni jusqu’à 300 personnes et en moyenne 250 personnes pour le droit des femmes à disposer librement de leur corps, pour le droit à l’avortement et contre la pourriture fasciste, quelque soit son visage
– que cette manifestation populaire a occupé en temps et place le lieu de l’action des fachos et que par conséquent ils n’ont pas pu atteindre leur objectif (séance de prière publique devant la cathédrale St-Jean)
– que cette manifestation a pu librement aller et venir parcourant pendant plus de 3 heures nos rues et nos pavés
– que cette manifestation a bénéficié en amont comme en aval d’un très fort impact médiatique, tant dans les médias bourgeois que dans les médias alternatifs et autonomes
– que les 31 nazis venus de toute la Franche-Comté (Montbéliard, Belfort, Dole, Bucey-les-Gy et Gy, alentours de Besançon) n’ont pu ni perturber notre rassemblement, ni ratonner , ni mener d’action politique de substitution et que tout le monde a bien rigolé, une fois encore, en voyant le niveau en face
– qu’une dizaine de sites nationalistes « autonomes » ont été fermés dans les quelques jours précédant la manifestation
– qu’un fort rideau de fumée nous empêche de savoir si les Sos tout-pourri ont appelé au secours leur copains fascistes ou s’ils ont juste subi cette présence


Pour nous, cette journée a été une réussite massive d’un antifascisme radical qui souhaite créer une riposte sociale plutôt que de jouer le 30 contre 30 grosse bagarre au terrain vague !
Bien que les fachos aient été protégé par la police, les gens équipés de barres et casqués dans notre cortège faisaient partis du service d’ordre, clairement identifiables par un brassard blanc et déclaré en préfecture. Nous comprenons qu’une ou 2 lignes de service d’ordre ainsi équipé en tête de manifestation ça peut choquer et faire peur à certains mais nous demandons à ces gens qu’ils comprennent bien que lorsque l’on organise une manifestation antifasciste où il y a de grandes chances pour qu’il y ait contact direct avec une trentaine de fachos armés (gazeuses et matraques télescopiques au bas mot de leur côté lors des fouilles à proximité du bar), et qui ratonnent le reste de l’année, la manifestation doit être autonome sur les aspects de sécurité et d’autodéfense, d’autant plus que dans certaines villes les flics se servent des fafs pour effectuer le «sale boulot».
Le service d’ordre n’était ni un groupe d’attaque ni une bande de casseurs ou de vilains anarchos-autonomes-terroristes-feràbétonneurs. Le SO était pour l’occasion uniquement dédié au rôle de protection de la manifestation et s’était entendu en amont sur une position défensive et non offensive. A noter que de tels services d’ordre existent dans de nombreux cortèges militants et syndicaux, en de maintes occasions, n’en déplaise au ministère et à la préfecture.

Suites

On ne parlera pas ici des retours médiatiques, chacun a pu s’en rendre compte à son échelle.
On prendra quand même le temps de vous parler de la vidéo qui nous a fait hurler de rire pendant 2 semaines après la manifestation. En effet, les nazillons ont fait une vidéo (supprimée depuis, inutile de chercher) en se resservant des images qui tournent sur le net et dans les médias. Cette vidéo, que l’on ne peut prendre qu’avec humour, nous expliquait que 43 nationalistes-autonomes ont marché sur Besançon le samedi 20 novembre, qu’ils ont fait face à 250 crasseux qui n’ont pas osé défoncer le barrage de flics pour venir se prendre une « correction évidente » et que c’est eux les meilleurs qui bientôt gagneront tout. Wououh ! Il fait chaud dans ta tête Teddy ! De la provocation post-pubère de leur part, des heures de rigolade de notre côté, merci les gars !

A part ça, bin ça y est ! Le Front Comtois après avoir essayé de se la jouer propre et respectable pendant des années (depuis 2005) la joue enfin franc jeu. Il était temps que ce mouvement politique qui n’a jamais connu la stabilité et la reconnaissance qu’il escompte s’assume pour ce qu’il ait vraiment : une bande de jeunes fafs en manque d’action spectaculaire et virile, du genre de ceux qui vont tirés à l’arme à feu dans les cités et se rentrent dans leur lotissement bourgeois chez papa maman le soir.
Pis l’autre truc c’était la première apparition publique des Nationalistes Autonomes de Franche-Comté qui en plus d’être composés de fachos tous déjà connus et répertoriés sont à un niveau politique dont on n’imaginait pas qu’il puisse être si bas. Nous qui nous attendions à avoir enfin un adversaire politique de taille, bin c’est raté !

Bon allez OK ! On lâche les noms des chefs (on nous les a murmurés), vu qu’ils se présenteront sûrement aux prochaines élections :
– côté Front Comtois : la joyeuse équipe de pignoufs était emmenée par Gaëtan PERRET, président de l’association, et Paul-Arnaud CROISSANT, fidèle parmi les fidèles, responsable front comtois territoire de belfort, rejoint par d’autres fidèles comme Johan TISSERAND, Jérôme LEININGER etc
– côté Nationalistes Autonomes : c’est Teddy MERRET qui lance la blague, lui-même qui a fait la vidéo, et ses potes qui le suivent comme le Sanglier (Sébastien FAVIER, le grand leader charismatique des fafs) ou encore Kévin CATTET, Jonathan COURSAULT, Kévin SPANO,… (hey ! surtout,ne lui demandez pas ce que autonome signifie, il ne sait pas et ça le vexe. hey ! même chose pour nationaliste)
– côté boneheads on retrouvait l’idiot de Bucey-les-Gy, Fabrice ACKER (dit Mouky), mais aussi le «chef» des fafs de Belfort, Gaëtan LEKHAN (dit l’Indien), ou encore Valérian RIGNANESE de Montbéliard,Loïc GRAHLING (que l’on retrouvait il y a quelques années dans l’agression homophobe au Privé au côté de Yohan BAUDRY)
Bref les petites bandes habituelles réunies pour l’occasion.

3 semaines plus tard ils ont ré-itérer leur venue à Besançon pour accrocher des banderoles xénophobes signés de la croix celtique sur la rocade et sur un boulevard. Une fois l’info parvenue, nous avons été une poignée à vouloir leur exprimer notre refus de leur idées nauséabondes, mais là encore, la police a été plus rapide et nous n’avons pu que provoquer leur départ. Et pour le coup, quand on leur demande pourquoi alors qu’ils sont 20 et nous 5 ou 6 ils n’osent pas contourner les flics et venir nous mettre cette « évidente correction » qu’ils nous on fait miroiter, les terribles nationalistes et identitaires, qui prônent la reconquête de leur terres par les armes et un coup de force fasciste s’il le faut, répondent qu’ils respectent les forces de l’ordre et les lois de ce système…

FRONT COMTOIS, N-A : AH AH AH ! BESAK EST ANTIFA, LE RESTE ET LE RESTERA !

PS : bien sûr cet article n’est en aucun cas une réponse au torchon mensonger vomissant de haine et de frustration visible sur le site du front comtois… Celui là aussi nous fait bien rire, vous êtes pas crédibles les gars, sérieusement…