Archive pour cnt

Du 22 au 30 Septembre 2012, Besak : rentrée libertaire

Posted in Rendez-vous with tags , , , , , , , , , , , , on 11 septembre 2012 by scalpbesak

Pour une rentrée sociale et festive, retrouvons-nous autour d’un apéro, de rencontres-débats, projections, concert, repas, animations…

 

Pourquoi une Rentrée Libertaire ?

Les élections sont passées, l’été aussi, venez avec nous reprendre la lutte. La CNT, la FA, le SCALP et des libertaires bisontin.e.s vous invitent à participer à une semaine sociale et festive, agrémentée de moments de discussion, de réflexion et convivialité.
Le Resto Trottoir, qui n’est pourtant pas composé que de libertaires, s’associe à cette rentrée parce qu’il partage des valeurs communes telles que  l’autogestion, l’absence de hiérarchie et la solidarité.

Le Programme:

SAMEDI 22

Organisé par le groupe Proudhon de la Fédération Anarchiste

18h : Pot de rentrée de l’Autodidacte

19h : Spectacle de café-théâtre avec le trio Jean Val et Gé

Une heure de chansons et de sketchs sur des thèmes de société.

20h30 : Utopies et mouvements autogestionnaires : intervention de Michel Antony, suivie d’un débat à 21h.

Michel Antony est spécialiste de l’histoire du mouvement ouvriers et des utopies. Partisan de l’autogestion (très actif dans la lutte des LIP, en 1973-1974), refusant les pouvoirs institués, il consacre aujourd’hui son engagement à la défense des services publics.

Salle Battant – Entrée Libre

 

LUNDI 24

Organisé par la CNT 25

20h : Projection-débat : « Europe : l’insurrection qui vient »

Diffusé le 11/06/2012 à 22h45 par la chaine Canal +, ce film est un concentré de désinformation et de calomnie sur le mouvement anarchiste et les luttes radicales en général. Venez décrypter avec nous la manipulation de masse organisée par les médias au service des classes dominantes.

L’Autodidacte – Entrée Libre

 

MERCREDI 26

Organisé par le Resto Trottoir

20h30 : Projection-débat : « Les insurgés de la terre »

« Ils s’accrochent au dessus des voies ferrées pour bloquer un transport de déchets nucléaires, installent leurs tentes dans les séquoias de la Californie pour empêcher l’abattage des arbres… Leurs actions de protection de l’environnement sont de plus en plus sévèrement jugées par les Etats jusqu’à les qualifier de terroristes… »

L’Autodidacte – Entrée Libre

 

JEUDI 27

Organisé par la CNT 25

20h : Projection-débat : « Squat, la ville est à nous ! »

Pendant huit ans, de 2003 à 2011, Christophe Coello a filmé de l’intérieur les actions de « Miles de viviendas » (« des milliers de logements »), un groupe de flibustiers barcelonais qui invente mille façons de repousser les murs du possible. Gloria, Vicente, Ada et les autres ne se contentent pas d’investir des habitations promises à la culbute financière, ils impulsent la résistance à l’échelle du quartier.

L’Autodidacte – Entrée Libre

 

VENDREDI 28

Organisé par le Scalp Besak

20h : Projection-débat : « Vu d’en bas : des Tunisiens de Lampedusa à Paris»

Ce documentaire est une chronique filmée de la lutte des Tunisiens à Paris en mai 2011, tournée « en vidéo protection ». Il retrace la lutte des Tunisiens « de Lampedusa » à Paris et de leurs soutiens dans le combat pour la liberté de circulation et d’installation. Ce film souligne entre autre la collusion entre les médias et les politiques.

L’Autodidacte – Entrée Libre

 

DIMANCHE 30

Organisé par le Resto Trottoir

12h30 : Repas végétalien

Repas mensuel gratuit non-exclusif avec sa zone de gratuité (vêtements, chaussures, livres), son infokiosque (brochures, badges, tracts) et ses rencontres.

– Démonstration de « Ritmo de Capoiera »

La capoeira est un art martial afro-brésilien qui puiserait notamment ses racines dans les méthodes de combat et les danses des peuples africains du temps de l’esclavage au Brésil. Elle se distingue des autres arts martiaux par son côté ludique et souvent acrobatique.

– King’s Queer en concert

Electro- postwave débridée, hybride musical, binôme hors-norme, machine et voix, exploration d’émotions, de sensations, parfois drôle, parfois torturé… Leurs concerts sont de véritables performances festives, énergiques, éclectiques.

Place Marulaz

 

Cliquez sur l’image pour afficher le programme en pdf:

1er Mai Libertaire à Besançon : agir au lieu d’élire !

Posted in Agir au lieu d'élire, Rendez-vous with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 24 avril 2012 by scalpbesak

Samedi 31 Mars : journée mondiale d’action contre le capitalisme

Posted in Agir au lieu d'élire, Anticapitalisme, Rendez-vous with tags , on 29 mars 2012 by scalpbesak

Dans le cadre de l’appel européen pour une journée d’actions contre le capitalisme, la CNT appele à occuper la place Jouffroy d’Abbans, en bas de la rue Battant à Besançon, pour une zone de gratuité, des tables de presse, un casse-croûte,..

ça se passe donc ce Samedi 31 Mars, de 14h à 17h, en bas de la rue Battant

On reproduit ci-dessous le communiqué du Resto Trottoir :
Bonjour !

Dans le cadre de l’appel européen pour une journée d’action
anti-capitaliste, et à l’invitation de la CNT 25, le Resto Trottoir se
mobilise aussi ce samedi 31 mars, de 14h à 17h. Rendez-vous sur la place
Jouffroy d’Abbans au bas de la rue Battant.
(http://march31.net/fr/call-for-action-french/)

Le Resto Trottoir vous propose de nous rejoindre à l’événement où une zone
de gratuité (habits, objets, livres…), une table de presse
anti-capitaliste (brochures d’alternatives, livres) ainsi qu’une table
proposant du café, thé et desserts seront disponibles.
Vous pouvez aussi apporter des objets, livres, habits … en choisir
d’autres et repartir avec !

Par ailleurs, le Resto Trottoir en profite pour appeler à une journée
d’action et d’appel à la suppression de toutes les lois restreignant les
actes de solidarité. Comme le montre le message sur notre blog sur la
situation à Orlando (Floride), il faut soutenir les Food Not Bombs
subissant la répression pour le simple acte de distribuer de la
nourriture.

Solidarité prohibée !

Le 1er avril, Keith McHenry, un des initiateurs des
FNB, appelle à une action visant à dénoncer une réelle
interdiction de partage.
En effet, la distribution de nourriture est de plus en plus
restreinte, voir interdite par de nouvelles lois. Ainsi en juin
2011 à Orlando, 24 personnes ont été arrêtées et ont reçu
des amendes. Leur crime ? Avoir, aux côtés d’un collectif
Food Not Bombs , distribué gratuitement de la nourriture à
plus de 24 personnes.

Ceci est la triste réalité : la loi de certaines villes aux États-
Unis, comme Philadelphie et Houston, interdit
actuellement ces initiatives. La raison donnée : préserver
les pauvres de nourritures “néfastes à la santé”.
Pourtant, aucun cas où quelqu’un serait tombé malade n’a
été présenté à ce jour. La nourriture du Food Not Bombs
est en effet issue de récupérations mais les collectifs
préviennent ceux qui les mangent des origines des
aliments, sains et généralement biologiques.

En France, des personnes ont été condamnées pour avoir
fouillé dans des poubelles de magasins à l’extérieur, des
femmes seules emprisonnées pour avoir volé un peu de
nourriture dans un supermarché… la répression touche les
plus pauvres, quand on ne cherche pas à les empoisonner,
en jetant, comme le font les grandes surfaces, des produits
toxiques sur les aliments, en ouvrant les contenants, dans
les poubelles.

Alors vaut-il mieux laisser des gens mourir de faim ou
manger dans les poubelles, ou tenter de leur donner à
manger ?
Afin de laisser la liberté aux Food Not Bombs de continuer
à exister, à leurs membres de distribuer de la nourriture et
à toute personne le souhaitant d’en profiter, nous appelons
à l’arrêt des lois et des actes restreignant le partage de la
nourriture et les actes de solidarité.

La nourriture est un droit, pas un privilège.
Soutenons le partage entre tous les humains !


Retrouvez le Resto Trottoir ce samedi 31 mars, de 14h à 17h.
Rendez-vous sur la place Jouffroy d’Abbans au bas de la rue Battant.
à bientôt,
Les Trottant.e.s !

Bilan et perspectives de la mobilisation contre le Front Comtois

Posted in Antifascisme with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 17 décembre 2011 by scalpbesak

En Novembre, une série d’évènements militants antifascistes avait été annoncé pour les dates du 3, 7 et 8 Décembre 2011. La cible : le Front Comtois, groupuscule de l’extrême-droite radicale, qui fait face à une plainte pour incitation à la haine raciale.

Le Scalp Besak a participé pleinement dans cette campagne et souhaite en faire un retour.

Les antifascistes dans la rue…

Entre 60 et 80 personnes ont manifesté à Besançon ce Samedi 3 Décembre. 60 autres se sont retrouvées à Montbéliard le matin du Jeudi 8 Décembre.

Manif Antifa Besançon le 3 déc 2011

Des individus, des groupes, des organisations, des réseaux se sont mobilisés pour soutenir la lutte antifasciste et contribuer à développer sa pratique populaire et sociale. De nombreuses rencontres, des milliers de tracts diffés, des centaines d’affiches collées, des prises de contact, des banderoles et des panneaux, des fumis et des pétards, des expériences collectives et des actions individuelles, la cohabitation de différents objectifs et méthodes, des processus d’organisation horizontale, des relations renforcées,… : voilà ce que nous tirons de cette mobilisation récente contre le Front Comtois.

… les fascistes derrière l’écran

Aucun rassemblement fasciste n’a eu lieu, ni à Audincourt (le 7 Déc), ni à Montbéliard (le 8 Déc). Gaëtan Perret s’est présenté au procès en comité restreint et « il a dû se sentir un peu seul » pour reprendre les termes de France 3.

L’agitation numérique concertée du réseau « c’est nous les vrais natio 2.0 ! » (Opstaan, 3e Voie, NdP, PdF, NA) a finit par provoquer un infime mouvement d’air du côté des bouches d’aération des serveurs facebook en Arizona qui en traversant l’Atlantique a donné lieu à une forte bourrasque en Franche-Comté, à Audincourt. Bourrasque qui fait alors pointer la girouette municipale vers une toute nouvelle direction : le sympathique concert antiraciste n’aura pas lieu ! Aie ! Voilà notre super plan concert du Mercredi soir (ZEP et les 65 Mines Street) qui tombe à l’eau !

Rassemblement à Montbéliard pendant le procès

L’irresponsable M. Bourquin – la machine étatique

Les 400 à 600 personnes attendues n’ont en effet pas eu la joie et la possibilité de se payer un franc moment d’éducation et de culture populaire et de se faire leur propre idée des textes de ZEP, de la culture skinhead véritable, des sons saccadés du clavieriste des 65 Mines Street ou de la présence hostile de fachos dans notre région…

En grand adepte de l’acrobatie politicienne, le maire d’Audincourt a tout d’abord ouvert grand ses portes à l’initiative culturelle antiraciste (« ZEP c’est comme Renaud c’est cool », « Montbé c’est antifa », « j’y serais au concert je suis un bon citoyen »,…) avant de les refermer au dernier moment (« j’ai retrouvé le CD de ZEP acheté à Rencontres&Racines, il était dans le bureau du préfet ») en les claquant bien sèchement au nez de l’ensemble des acteurs du collectif antifasciste de Montbéliard.

En annulant le concert antiraciste il offre l’opportunité au Front Comtois d’évaluer la méthode mise en pratique, celle dite du« groupe de pression » (lobbying), en terme de réactivité des médias, des administrations, de l’opinion publique,…

Bizarrerie démocratique ce maire qui tout en accusant d’irresponsabilité le collectif antifasciste de Montbéliard dit soutenir sa démarche à l’encontre du Front Comtois.

La loi et l’ordre – la machine judiciaire

Une soixantaine de poulets ont "sécurisé" la cité judiciaire

D’une manière générale la machine médiatique-judiciaire a favorisé la dépolitisation du problème posé par la haine et l’idéologie raciale qui fonde et que véhicule le groupuscule.

Concernant le procès, on a subtilement glissé du procès du Front Comtois à celui de Gaëtan Perret, jeune, père de famille, chômeur, un peu perdu, tout seul dans sa bulle et con comme ses pieds..

Rien n’a été abordé concernant les actions, la communication, l’organisation du Front Comtois ; encore moins sur les relations fortes qu’entretient le groupuscule avec le reste de l’extrême-droite radicale, ni aucune contextualisation (incendies de la mosquée, concert néonazi, agressions, crise économique, repli communautaire, montée en puissance de l’extrême-droite partout en Europe…).

Concernant le rendu du procès, 3000 euros d’amende en vue (verdict le 15 Déc), de belles excuses publiques, un bref « je recommencerais plus monsieur le juge c’est promis ».

Excuses publiques : à nous le tour !

On s’est sans doute trompé alors excuses-nous Gaëtan, on est vraiment sincèrement désolé pour tout le tort occasionné, tu n’es pas l’homme que l’on recherche : tu n’es pas militant fasciste depuis le début des années 2000, tu n’as pas participé avec tes 2 acolytes à fonder en 2005 les JI Séquanie, tu n’as pas décidé de prendre officiellement le Front Comtois en main à partir de septembre 2010, ni d’inviter Ayoub, de monter une section NA, puis une 3e Voie, de voyager au Local, à synthèse nationale, à Casapound, à la Vlaams Huis, tu ne travailles pas au plus proche avec les chefs/cadres locaux (Terre et Peuple, NDP, PdF, MNR), tu n’as pas réuni les néonazis du coin et chercher à organiser un RAC, tu n’as pas chercher à dissimuler ton appartenance politique dans ton quartier d’habitation, dans de jolies petites maisons résidentielles à 200 m d’un quartier populaire que tu qualifie d’ « exogène », tu ne t’es pas présenté aux élections régionales en 2010 avec la Ligue Comtoise, tu n’es pas ami avec la moitié de la fachosphère hype branchée NR et « tape avec les gauchistes ».

Diantre ! Que d’erreurs !

Perspectives

Présent depuis 2005 le Scalp Besak a pu assisté à l’évolution récente de l’extrême-droite hors FN, notamment la petite sphère identitaire/néonazie. Le Front Comtois est le 3e visage que prend cette sphère. Il y en aura bien d’autres et ni la justice ni la simple action antifasciste confrontationelle ne peuvent endiguer le développement des idées racistes, fascistes et a fortiori capitalistes.

Sans être une victoire éclatante cette mobilisation a été une période profitable et formatrice pour l’antifascisme local et a accentué les difficultés et pressions contre le Front Comtois et ses idées nauséabondes. Nous continuons à organiser la riposte antifasciste tout en agissant sur des champs de lutte divers et complémentaires dans une perspective de changement radical, d’autonomie et de révolution.

Nous espérons que les contacts, les rencontres, les connexions établies, le travail coopératif permettront d’alimenter et de renforcer la dynamique qui se met progressivement en place pour contrer le racisme, le fascisme, le capitalisme et toutes les idéologies autoritaires qui pourrissent nos vies.

Quelques liens internet pour approfondir ce compte-rendu :

http://cntbesancon.wordpress.com/2011/12/04/besancon-resume-de-la-manif-antifa-du-3-decembre-2011/

http://cntbesancon.wordpress.com/2011/12/11/montbeliard-resume-du-rassemblement-antifasciste-du-8-decembre-2011-pas-de-fachos-en-franche-comte/

http://lechatnoiremeutier.wordpress.com/2011/12/03/besancon-compte-rendu-de-la-manifestation-antifasciste-samedi-3-decembre-2011/

http://fragmentdemanif.wordpress.com/2011/12/03/besancon-manif-antifasciste-du-3-decembre-2011-contre-le-front-comtois-et-lextreme-droite-en-general/

http://fragmentdemanif.wordpress.com/2011/12/08/montbeliard-8-decembre-2011-proces-du-front-comtois-rassemblement-antifasciste-devant-le-tgi-pas-de-fachos-en-franche-comte/

3, 7 et 8 Décembre 2011 : Franche-Comté antifasciste !

Posted in Antifascisme with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 27 novembre 2011 by scalpbesak

RASSEMBLEMENTS ET CONCERT ANTIFASCISTES A L’OCCASION DU PROCÈS DU FRONT COMTOIS


Fascistes du Front comtois / Etat réactionnaire: Même combat !

Ce Jeudi 8 Décembre 2011 se tient le procès du Front Comtois, groupuscule de la frange la plus dure de l’extrême-droite. Cette organisation fasciste comparaît pour des textes négationnistes et des affiches à caractère raciste. Des associations de la gauche institutionnelle dont SOS Racisme ont déposé plainte contre elle.
Nous ne sommes pas venu ici apporter notre soutien à cette plainte. Celle-ci entraînera, au maximum, la dissolution du Front Comtois qui se reformera sous un autre nom. Nous sommes venu.e.s dire que, malgré quelques procédures judiciaires, l’État est complice de la montée du fascisme et du racisme en France : il montre l’exemple. Ainsi, ce sont suppressions d’aides sociales aux parents immigré.e.s, rafles et expulsions de sans-papiers et de Roms qui sont autant d’encouragements donnés à ces groupuscules.

L’extrême-droite a toujours tenu des discours sociaux et populistes, discours avec lesquels elle renoue vigoureusement en cette période de crise. Mais dans les faits elle a toujours appliqué une politique économique défendant les intérêts des plus riches, tout comme le font nos gouvernants actuels.
Méfions-nous, l’extrême-droite sait tirer profit de cette période réactionnaire : elle se visibilise et va jusqu’à agresser physiquement et ouvertement des personnes de certaine couleur et des militant.es politiques, notamment à Lyon où celle-ci agit sous l’impunité policière et dernièrement dans le Nord où elle s’en est pris à des militant.e.s.

Peu importe cette décision de justice, il s’agit dès maintenant de s’organiser de manière durable et concrète contre le fascisme. Celui-ci est impulsé par le capitalisme, le patronat et l’État ayant tout intérêt à diviser les travailleur.euse.s et la population. Les luttes sociales doivent être vigilantes face aux corruptions et aux exactions fascistes qui tentent de s’infiltrer pour casser toute organisation populaire et tout mouvement social.

Soyons vigilant.e.s, Militons ensemble !
Ne réécrivons pas les mêmes horreurs de l’Histoire, ne laissons pas passer le fascisme !!!

Le tract commun CNT – FA – SCALP – Libertaires.

CONCERT ORGANISE PAR LE COLLECTIF ANTIFA DE MONTBELIARD

Samedi 8 Octobre, Lille : contre-manifestation antifasciste unitaire

Posted in Antifascisme with tags , , , , , , , , , , , , , , on 28 septembre 2011 by scalpbesak

 

Une manifestation antifasciste d’ampleur, la seule solution pour barrer la route à l’extrême droite le 8 octobre !

Profitant d’un contexte social tendu et d’une crise du capitalisme sans précédent, l’extrême droite entend poursuivre son implantation tout azimut.
Partout en France et en Europe, elle distille son racisme et sa xénophobie sous la forme de l’anti-islam et de l’ultra nationalisme ainsi que de l’homophobie et du sexisme.

Le 08 octobre 2011 à Lille, c’est un ensemble de groupuscules fascisants provenant de toute la France qui appelle à se rassembler et à manifester.
Toute la frange la plus dure de l’extrême droite française sera présente, allant des nationalistes autonomes aux identitaires en passant par les néo-nazis.

Face à cette provocation de l’extrême droite, nous nous organisons en conséquence !

Pour ne pas laisser étaler leur politique de haine, de racisme et de stigmatisation de l’immigration, opposons leur la solidarité des travailleurs-euses face aux idées de l’extrême droite.

Ensemble soyons uni-es, déterminé-e-s et solidaires dans l’action contre le fascisme qui est le bras armé du capitalisme.

Rendez-vous le samedi 8 octobre 2011, devant le marché couvert de Wazemmes à 15h

Une soupe sera proposée par le CSP 59 à l’arrivée du cortège place de la République.

Premiers signataires : Alternative Libertaire, Les Alternatifs, CNT, Comité « Libérez-les ! », CSP 59, Comité Solidarité Basque, Coordination Communiste, Fédération Anarchiste Béthune, Les Flamands Roses, Gauche Unitaire, Initiative Communiste Ouvrière, Jeunesses Communistes Lille, Ligue des Droits de l’Homme, MRAP 59/62, NPA, Parti de Gauche, SUD éducation 59/62, SUD Étudiant-e Lille, Turbulences Sociales, UEC Lille, …

 

Reprise des activités libertaires à Besançon en ces temps de rentrée

Posted in Rendez-vous with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 19 septembre 2011 by scalpbesak

Samedi 17 Septembre : pot de rentrée de la librairie l’Autodidacte à partir de 18h00, 5 rue Marulaz Besançon. Entrée libre.


Lundi 19 Septembre :
réunion publique sur le thème Anarchisme et Décroissance, organisée par le Groupe Proudhon de la Fédération Anarchiste à 20h30 à la Librairie l’Autodidacte, 5 rue marulaz Besançon.


Jeudi 22 Septembre :
débat sur l’anarcho-syndicalisme organisé par la CNT 25, 20h à la maison des syndicats à Planoise.

Dimanche 25 Septembre : Resto Trottoir
Comme tous les derniers dimanches du mois mais toujours renouvelé, le
resto trottoir se tiendra place Marulaz s’il fait beau à partir de 12h30
et s’il pleut sous les Arcades, quai Vauban, pour notre repas mensuel
végétalien. Avec en bonus le collectif Pony Jazz club pour la musique !
Ainsi qu’une table d’info sur la revendication de l’abolition de la viande!

Attention : erreur : quoi qu’en dise l’affiche nous serons bel et bien
présent.e.s sur la place Marulaz ! … sauf bien sûr s’il pleut !


Mercredi 28 Septembre :
reprise du cinéclub libertaire, social et populaire organisé par le Scalp.

1er Mai Libertaire

Posted in Rendez-vous with tags , , , , , , , , , on 25 avril 2011 by scalpbesak

Retour et suites d’une mobilisation antifasciste réussie

Posted in Antifascisme with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 2 janvier 2011 by scalpbesak

Le Samedi 20 Novembre 2010 s’est déroulé une manifestation pas tout à fait « comme les autres », organisée par notre groupe dans le but de contrer le rassemblement fasciste Front Comtois- Nationalistes Autonomes- SOS Tout Petits.

Présents depuis plus de 5 ans dans le paysage politique et associatif local, dans les luttes sociales et dans les expérimentations d’alternatives anti-autoritaires, les membres du Scalp ont voulu montrer à quel point notre ville est allergique aux fachos et gros réacs et que la circulation et l’installation de leurs idées nauséabondes (fascisme, patriarcat, obscurantisme, sexisme, racisme etc) doivent être systématiquement sabordées.

Retour

L’information comme quoi cette année les tout-petits cathos intégristes seraient épaulés par les « troupes de choc » nationalistes comtoises (ah la bonne blague !) nous est parvenu tardivement. Au final, 5 petites journées ont suffit à préparer et construire cette mobilisation.

Quelques sites fermés et quelques centaines d’affiches collées et milliers de tracts diffés plus tard nous arrivons au jour J. Dès 12h des camarades se rejoignent à la CASA Marulaz, et un gros groupe se met en route pour le lieu de rassemblement.
Une fois à l’heure et au lieu de rassemblement prévu de notre côté, il ne nous restait qu’à attendre, et de pied ferme, l’heure annoncée par les fafs pour leur prière anti-avortement.
Lorsque cette fatidique heure est arrivée, personne à l’horizon ! Bizarre pour des fafs méga-combattants aryens qui n’ont peur de rien et surtout pas des crasseux gauchistes décadents…bizarre !
Surtout que nos équipes d’information, chargées du suivi du groupe des fafs en temps réel, nous ont prévenu dès 14h qu’une trentaine de fafs et boneheads se branlaient la nouille sur le parking rivotte (ce qui pour eux constitue déjà un acte politique fort et prometteur).

Ces 31 fascistes devaient,comme ils l’avaient annoncé, rejoindre la douzaine de grenouilles de bénitier Sos Tout Pourri, qui contrairement aux fafs ont eu le courage de se rendre à proximité de notre rassemblement.
Au lieu de rejoindre leur compères idéologiques, les fafs décident d’aller faire une action politique de ouf !!! Attention les yeux, le Front Comtois et les Nationalistes Autonomes sont prêts à défendre leur identité et à reconquérir l’Europe en (accrocher vous bien) :
1. faisant le salut hitlérien devant la librairie l’Autodidacte (librairie des copains/ines du groupe Proudhon de la Fédération Anarchiste, les fafs pensent que c’est notre QG ahahah !)
2. buvant une bière au sirop en terrasse d’un bar (le via roma, place de la révolution, à boycotter) en plein hiver (ça sert à couper le froid les bombers apparemment)
Le tout encadré par les bleus :

Une fois leur révolution nationale bien entamée par ces 2 actes fondateurs, et juste après le passage de notre manifestation populaire devant le barrage de flics les protégeant, leur lointains cousins tout de bleu vêtus les raccompagnèrent bien sagement jusqu’à leur voiture.

Et une fois dans leur voiture les gentils bisounours identitaires et nationalistes s’en allèrent jusque dans la grande ville de Lyon pour assister à une composition musicale et une chorégraphie d’un grand niveau puisque que le groupe faf Les Vilains jouait ce soir là au BKL, le local du Bunker Korps Lyon (qui est en fait la section Blood&Honour Lyon, à peine dissimulée sous l’association Lyon Dissidents).
NB : blood&honour c’est le mouvement néonazi qui structure et organise les militants néo-nazis à travers le monde.

Bilan

Sur le bilan de cette journée, il faut retenir :
– qu’une manifestation organisée par le Scalp Besak a réuni jusqu’à 300 personnes et en moyenne 250 personnes pour le droit des femmes à disposer librement de leur corps, pour le droit à l’avortement et contre la pourriture fasciste, quelque soit son visage
– que cette manifestation populaire a occupé en temps et place le lieu de l’action des fachos et que par conséquent ils n’ont pas pu atteindre leur objectif (séance de prière publique devant la cathédrale St-Jean)
– que cette manifestation a pu librement aller et venir parcourant pendant plus de 3 heures nos rues et nos pavés
– que cette manifestation a bénéficié en amont comme en aval d’un très fort impact médiatique, tant dans les médias bourgeois que dans les médias alternatifs et autonomes
– que les 31 nazis venus de toute la Franche-Comté (Montbéliard, Belfort, Dole, Bucey-les-Gy et Gy, alentours de Besançon) n’ont pu ni perturber notre rassemblement, ni ratonner , ni mener d’action politique de substitution et que tout le monde a bien rigolé, une fois encore, en voyant le niveau en face
– qu’une dizaine de sites nationalistes « autonomes » ont été fermés dans les quelques jours précédant la manifestation
– qu’un fort rideau de fumée nous empêche de savoir si les Sos tout-pourri ont appelé au secours leur copains fascistes ou s’ils ont juste subi cette présence


Pour nous, cette journée a été une réussite massive d’un antifascisme radical qui souhaite créer une riposte sociale plutôt que de jouer le 30 contre 30 grosse bagarre au terrain vague !
Bien que les fachos aient été protégé par la police, les gens équipés de barres et casqués dans notre cortège faisaient partis du service d’ordre, clairement identifiables par un brassard blanc et déclaré en préfecture. Nous comprenons qu’une ou 2 lignes de service d’ordre ainsi équipé en tête de manifestation ça peut choquer et faire peur à certains mais nous demandons à ces gens qu’ils comprennent bien que lorsque l’on organise une manifestation antifasciste où il y a de grandes chances pour qu’il y ait contact direct avec une trentaine de fachos armés (gazeuses et matraques télescopiques au bas mot de leur côté lors des fouilles à proximité du bar), et qui ratonnent le reste de l’année, la manifestation doit être autonome sur les aspects de sécurité et d’autodéfense, d’autant plus que dans certaines villes les flics se servent des fafs pour effectuer le «sale boulot».
Le service d’ordre n’était ni un groupe d’attaque ni une bande de casseurs ou de vilains anarchos-autonomes-terroristes-feràbétonneurs. Le SO était pour l’occasion uniquement dédié au rôle de protection de la manifestation et s’était entendu en amont sur une position défensive et non offensive. A noter que de tels services d’ordre existent dans de nombreux cortèges militants et syndicaux, en de maintes occasions, n’en déplaise au ministère et à la préfecture.

Suites

On ne parlera pas ici des retours médiatiques, chacun a pu s’en rendre compte à son échelle.
On prendra quand même le temps de vous parler de la vidéo qui nous a fait hurler de rire pendant 2 semaines après la manifestation. En effet, les nazillons ont fait une vidéo (supprimée depuis, inutile de chercher) en se resservant des images qui tournent sur le net et dans les médias. Cette vidéo, que l’on ne peut prendre qu’avec humour, nous expliquait que 43 nationalistes-autonomes ont marché sur Besançon le samedi 20 novembre, qu’ils ont fait face à 250 crasseux qui n’ont pas osé défoncer le barrage de flics pour venir se prendre une « correction évidente » et que c’est eux les meilleurs qui bientôt gagneront tout. Wououh ! Il fait chaud dans ta tête Teddy ! De la provocation post-pubère de leur part, des heures de rigolade de notre côté, merci les gars !

A part ça, bin ça y est ! Le Front Comtois après avoir essayé de se la jouer propre et respectable pendant des années (depuis 2005) la joue enfin franc jeu. Il était temps que ce mouvement politique qui n’a jamais connu la stabilité et la reconnaissance qu’il escompte s’assume pour ce qu’il ait vraiment : une bande de jeunes fafs en manque d’action spectaculaire et virile, du genre de ceux qui vont tirés à l’arme à feu dans les cités et se rentrent dans leur lotissement bourgeois chez papa maman le soir.
Pis l’autre truc c’était la première apparition publique des Nationalistes Autonomes de Franche-Comté qui en plus d’être composés de fachos tous déjà connus et répertoriés sont à un niveau politique dont on n’imaginait pas qu’il puisse être si bas. Nous qui nous attendions à avoir enfin un adversaire politique de taille, bin c’est raté !

Bon allez OK ! On lâche les noms des chefs (on nous les a murmurés), vu qu’ils se présenteront sûrement aux prochaines élections :
– côté Front Comtois : la joyeuse équipe de pignoufs était emmenée par Gaëtan PERRET, président de l’association, et Paul-Arnaud CROISSANT, fidèle parmi les fidèles, responsable front comtois territoire de belfort, rejoint par d’autres fidèles comme Johan TISSERAND, Jérôme LEININGER etc
– côté Nationalistes Autonomes : c’est Teddy MERRET qui lance la blague, lui-même qui a fait la vidéo, et ses potes qui le suivent comme le Sanglier (Sébastien FAVIER, le grand leader charismatique des fafs) ou encore Kévin CATTET, Jonathan COURSAULT, Kévin SPANO,… (hey ! surtout,ne lui demandez pas ce que autonome signifie, il ne sait pas et ça le vexe. hey ! même chose pour nationaliste)
– côté boneheads on retrouvait l’idiot de Bucey-les-Gy, Fabrice ACKER (dit Mouky), mais aussi le «chef» des fafs de Belfort, Gaëtan LEKHAN (dit l’Indien), ou encore Valérian RIGNANESE de Montbéliard,Loïc GRAHLING (que l’on retrouvait il y a quelques années dans l’agression homophobe au Privé au côté de Yohan BAUDRY)
Bref les petites bandes habituelles réunies pour l’occasion.

3 semaines plus tard ils ont ré-itérer leur venue à Besançon pour accrocher des banderoles xénophobes signés de la croix celtique sur la rocade et sur un boulevard. Une fois l’info parvenue, nous avons été une poignée à vouloir leur exprimer notre refus de leur idées nauséabondes, mais là encore, la police a été plus rapide et nous n’avons pu que provoquer leur départ. Et pour le coup, quand on leur demande pourquoi alors qu’ils sont 20 et nous 5 ou 6 ils n’osent pas contourner les flics et venir nous mettre cette « évidente correction » qu’ils nous on fait miroiter, les terribles nationalistes et identitaires, qui prônent la reconquête de leur terres par les armes et un coup de force fasciste s’il le faut, répondent qu’ils respectent les forces de l’ordre et les lois de ce système…

FRONT COMTOIS, N-A : AH AH AH ! BESAK EST ANTIFA, LE RESTE ET LE RESTERA !

PS : bien sûr cet article n’est en aucun cas une réponse au torchon mensonger vomissant de haine et de frustration visible sur le site du front comtois… Celui là aussi nous fait bien rire, vous êtes pas crédibles les gars, sérieusement…