Archives de libertaire

Vendredi 28 Septembre 2012, Besak : projection/débat sur la lutte des Tunisiens de Lampedusa à Paris

Posted in Antifascisme, La parole au peuple, Rendez-vous with tags , , , , , , , , , , , , , on 11 septembre 2012 by scalpbesak

Le Scalp Besak organise dans le cadre de la rentrée libertaire à Besançon une projection/débat sur la lutte des Tunisiens de Lampedusa à Paris :

 

« Vu d’en bas : des Tunisiens de Lampedusa à Paris»

Ce documentaire est une chronique filmée de la lutte des Tunisiens à Paris en mai 2011, tournée « en vidéo protection ». Il retrace la lutte des Tunisiens « de Lampedusa » à Paris et de leurs soutiens dans le combat pour la liberté de circulation et d’installation. Ce film souligne entre autre la collusion entre les médias et les politiques.

Vendredi 28 Septembre 2012, 20H

L’Autodidacte – 5 place marulaz 25000 Besançon

Entrée Libre

 

Depuis le 1er Mai 2011, les tunisiens sans papiers s’organisent à Paris pour faire face à la misère et à la répression policière. L’occupation d’un immeuble appartenant à la ville (Paris 19e) s’est soldée par une expulsion violente voulue par la préfecture et la mairie. Depuis, le collectif occupe un gymnase (Paris 11e) et continue de lutter. Reportage au gymnase occupé du 100 rue de la Fontaine au Roi, réalisé le 07.05.2011 (17mn)

SOLIDARITÉ AVEC TOUS LES OCCUPANTS

LIBERTÉ DE CIRCULATION

DES PAPIERS POUR TOUS OU PAS DE PAPIERS DU TOUT !

 

Du 22 au 30 Septembre 2012, Besak : rentrée libertaire

Posted in Rendez-vous with tags , , , , , , , , , , , , on 11 septembre 2012 by scalpbesak

Pour une rentrée sociale et festive, retrouvons-nous autour d’un apéro, de rencontres-débats, projections, concert, repas, animations…

 

Pourquoi une Rentrée Libertaire ?

Les élections sont passées, l’été aussi, venez avec nous reprendre la lutte. La CNT, la FA, le SCALP et des libertaires bisontin.e.s vous invitent à participer à une semaine sociale et festive, agrémentée de moments de discussion, de réflexion et convivialité.
Le Resto Trottoir, qui n’est pourtant pas composé que de libertaires, s’associe à cette rentrée parce qu’il partage des valeurs communes telles que  l’autogestion, l’absence de hiérarchie et la solidarité.

Le Programme:

SAMEDI 22

Organisé par le groupe Proudhon de la Fédération Anarchiste

18h : Pot de rentrée de l’Autodidacte

19h : Spectacle de café-théâtre avec le trio Jean Val et Gé

Une heure de chansons et de sketchs sur des thèmes de société.

20h30 : Utopies et mouvements autogestionnaires : intervention de Michel Antony, suivie d’un débat à 21h.

Michel Antony est spécialiste de l’histoire du mouvement ouvriers et des utopies. Partisan de l’autogestion (très actif dans la lutte des LIP, en 1973-1974), refusant les pouvoirs institués, il consacre aujourd’hui son engagement à la défense des services publics.

Salle Battant – Entrée Libre

 

LUNDI 24

Organisé par la CNT 25

20h : Projection-débat : « Europe : l’insurrection qui vient »

Diffusé le 11/06/2012 à 22h45 par la chaine Canal +, ce film est un concentré de désinformation et de calomnie sur le mouvement anarchiste et les luttes radicales en général. Venez décrypter avec nous la manipulation de masse organisée par les médias au service des classes dominantes.

L’Autodidacte – Entrée Libre

 

MERCREDI 26

Organisé par le Resto Trottoir

20h30 : Projection-débat : « Les insurgés de la terre »

« Ils s’accrochent au dessus des voies ferrées pour bloquer un transport de déchets nucléaires, installent leurs tentes dans les séquoias de la Californie pour empêcher l’abattage des arbres… Leurs actions de protection de l’environnement sont de plus en plus sévèrement jugées par les Etats jusqu’à les qualifier de terroristes… »

L’Autodidacte – Entrée Libre

 

JEUDI 27

Organisé par la CNT 25

20h : Projection-débat : « Squat, la ville est à nous ! »

Pendant huit ans, de 2003 à 2011, Christophe Coello a filmé de l’intérieur les actions de « Miles de viviendas » (« des milliers de logements »), un groupe de flibustiers barcelonais qui invente mille façons de repousser les murs du possible. Gloria, Vicente, Ada et les autres ne se contentent pas d’investir des habitations promises à la culbute financière, ils impulsent la résistance à l’échelle du quartier.

L’Autodidacte – Entrée Libre

 

VENDREDI 28

Organisé par le Scalp Besak

20h : Projection-débat : « Vu d’en bas : des Tunisiens de Lampedusa à Paris»

Ce documentaire est une chronique filmée de la lutte des Tunisiens à Paris en mai 2011, tournée « en vidéo protection ». Il retrace la lutte des Tunisiens « de Lampedusa » à Paris et de leurs soutiens dans le combat pour la liberté de circulation et d’installation. Ce film souligne entre autre la collusion entre les médias et les politiques.

L’Autodidacte – Entrée Libre

 

DIMANCHE 30

Organisé par le Resto Trottoir

12h30 : Repas végétalien

Repas mensuel gratuit non-exclusif avec sa zone de gratuité (vêtements, chaussures, livres), son infokiosque (brochures, badges, tracts) et ses rencontres.

– Démonstration de « Ritmo de Capoiera »

La capoeira est un art martial afro-brésilien qui puiserait notamment ses racines dans les méthodes de combat et les danses des peuples africains du temps de l’esclavage au Brésil. Elle se distingue des autres arts martiaux par son côté ludique et souvent acrobatique.

– King’s Queer en concert

Electro- postwave débridée, hybride musical, binôme hors-norme, machine et voix, exploration d’émotions, de sensations, parfois drôle, parfois torturé… Leurs concerts sont de véritables performances festives, énergiques, éclectiques.

Place Marulaz

 

Cliquez sur l’image pour afficher le programme en pdf:

1er Mai Libertaire à Besançon : agir au lieu d’élire !

Posted in Agir au lieu d'élire, Rendez-vous with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 24 avril 2012 by scalpbesak

Reprise des activités libertaires à Besançon en ces temps de rentrée

Posted in Rendez-vous with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 19 septembre 2011 by scalpbesak

Samedi 17 Septembre : pot de rentrée de la librairie l’Autodidacte à partir de 18h00, 5 rue Marulaz Besançon. Entrée libre.


Lundi 19 Septembre :
réunion publique sur le thème Anarchisme et Décroissance, organisée par le Groupe Proudhon de la Fédération Anarchiste à 20h30 à la Librairie l’Autodidacte, 5 rue marulaz Besançon.


Jeudi 22 Septembre :
débat sur l’anarcho-syndicalisme organisé par la CNT 25, 20h à la maison des syndicats à Planoise.

Dimanche 25 Septembre : Resto Trottoir
Comme tous les derniers dimanches du mois mais toujours renouvelé, le
resto trottoir se tiendra place Marulaz s’il fait beau à partir de 12h30
et s’il pleut sous les Arcades, quai Vauban, pour notre repas mensuel
végétalien. Avec en bonus le collectif Pony Jazz club pour la musique !
Ainsi qu’une table d’info sur la revendication de l’abolition de la viande!

Attention : erreur : quoi qu’en dise l’affiche nous serons bel et bien
présent.e.s sur la place Marulaz ! … sauf bien sûr s’il pleut !


Mercredi 28 Septembre :
reprise du cinéclub libertaire, social et populaire organisé par le Scalp.

1er Mai Libertaire

Posted in Rendez-vous with tags , , , , , , , , , on 25 avril 2011 by scalpbesak

Souvenirs de Colmar en ces temps de radiations

Posted in Résistance écologique with tags , , , , , , , on 25 mars 2011 by scalpbesak

En octobre 2009, des antifascistes de l’Est de la France s’étaient retrouvés à l’occasion de la mobilisation antinucléaire qui se déroulait ce jour là à Colmar, réclamant entre autre chose la fermeture du site de Fessenheim, un des plus anciens sites français en activité et un des plus vétustes.

La banderole de tête de notre cortège semble être remise au goût du jour :

 

 

Le réseau No Pasaran, ainsi que les groupes qui le composent, sont investis depuis des années dans un combat pour une écologie radicale et libertaire qui cherche à rompre et à sortir au plus vite des impasses écologiques et sociales du capitalisme :

Le combat social compris uniquement comme lutte contre nos dominations internes ne résoudra pas celui sur la nature. Il nous faut rompre avec le dogme productiviste, sous la forme capitaliste, pseudo-communiste ou autre. Il ne s’agit plus maintenant de nous demander « Comment produire plus ? » mais « Pourquoi produire plus ? » et « Que produire ? » La maladie de la « vache folle » en est le triste exemple. Le monde industriel agricole, productiviste et destructeur n’a que faire de la nature et de l’environnement. Le problème de l’interdépendance social/environnement se voit aussi bien au niveau planétaire (couche d’ozone, destruction des forêts…) qu’au niveau local (urbanisme, tout-bagnole, etc.). Nous devons nous engager dans une écologie sociale, qui comprenne que la domination imbécile de l’homme sur la planète n’est que la continuation du système de domination des hommes entre eux. Cette écologie sociale, loin de la caricature « le nucléaire ou la bougie » doit autant incarner une lutte sociale et politique qu’une nouvelle conception de la science et de la technique.


Cinéclub libertaire 15e édition : Jeudi 22 Avril 20h30

Posted in Contre-culture with tags , , , , , , , , on 16 mars 2010 by scalpbesak

Le Cinéclub antifa change de nom pour devenir cinéclub libertaire !

It’s a Free World… est un film
britannique réalisé par Ken Loach, sorti en 2007.

Angie, trentenaire britannique issu de milieu modeste, mère d’un jeune garçon, accumule les petits emplois ingrats et mal payés à Londres. Elle travaille pour une agence britannique de travail temporaire qui recrute de la main d’œuvre bon marché dans les pays de l’ancien Bloc de l’Est. Après avoir été injustement licenciée, elle décide d’ouvrir sa propre agence de travail temporaire avec son amie colocataire Rose, clandestinement sans argent, utilisant dans un premier temps comme point de rassemblement l’arrière-cour du pub d’un ami et leur logement comme bureau. Elles se promettent de régulariser totalement leur situation aussitôt leurs premiers bénéfices et clients sérieux acquis.

D’importants clients incitent rapidement Angie à leur fournir des travailleurs immigrés sans papiers à exploiter en lui expliquant les importants gains à réaliser et les facilités d’abuser des pauvres gens sans recours sur un marché mafieux sur lequel le gouvernement ferme les yeux. Angie se promet de rapidement régulariser son affaire mais l’appât de gains importants et facile dans des milieux sans états d’âmes finit par avoir raison de ses idées de justice humaine.