Archive pour lyon

Samedi 23 Juin, Saint-Etienne : rassemblement antifasciste !

Posted in Antifascisme, Rendez-vous with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 18 juin 2012 by scalpbesak

Pas de place pour les fascistes, ni à Saint-Etienne ni en Rhône-Alpes !

Le 23 juin prochain le groupuscule d’extrême droite Jeunesses Nationalistes d’Alexandre Gabriac (ex-FN exclu pour ses saluts nazis) organise encore une fois une manifestation  raciste à Lyon. Le thème cette fois est « La révolte des souchiens », bref une excuse de plus pour propager leur idéologie haineuse dans les rues de Lyon.

Ces dernières semaines, sur Saint-Etienne nous avons vu fleurir de la propagande fasciste des Jeunesses Nationalistes et du Mouvement Initiative et Liberté (M.I.L.) affichée fièrement et ouvertement partout sur les murs. En plus de cela, l’Artam Brotherhood/Unif 42, groupuscule nationaliste qui se définit comme « les gardiens de la race blanche » essaye de s’implanter dans la Loire en organisant des journées sportives en forêt ou des fêtes païennes dans lesquelles les symboles et idées néo-nazis sont bien présentes.

Ces groupes d’extrême droite se développent dans un contexte politique où les discours et politiques racistes et xénophobes se banalisent sous prétexte de démocratie. Du tristement célèbre « La France tu l’aimes ou tu la quittes » de l’UMP à la dédiabolisation du FN qui fait des efforts pour passer « pour un parti comme les autres », la classe politique n’a pas peur d’afficher ces idées racistes et d’encourager ainsi la prolifération de ces groupes néo-nazis.

Face à cette montée en puissance des actions et manifestations racistes, montrons-leur qu’ils n’ont pas de place, ni à Saint-Etienne ni en Rhône-Alpes.
Agissons tous et toutes pour construire des villes multiculturelles, populaires et antiracistes.

Pas de fachos en Rhône-Alpes !

No pasarán!

 

Samedi 14 Janvier, Lyon : Manifestation Antifasciste

Posted in Antifascisme with tags , , , , , , , , , , , , , , on 2 janvier 2012 by scalpbesak

Pour protester contre la tenue d’une manifestation fasciste organisée par les Jeunesses Nationalistes (dont le président ne cesse de provoquer par ses saluts nazis et fascistes) ; pour dénoncer la violence de tous ces groupuscules extrémistes qui affichent ou non ouvertement une idéologie raciste et xénophobe ; et pour dénoncer également le discours tenu au plus haut sommet de l’État qui fait de l’étranger et/ou de la jeunesse immigrée « le bouc émissaire » parfait :

Pour toutes ces raisons, venez nombreux-ses le 14 janvier

Rendez-vous à 14h, Place du Pont, Métro Guillotière !

 

Le 15 octo­bre der­nier, en marge d’un « Colloque Nationaliste » conclu par un hom­mage à Pétain, le conseiller régio­nal Alexandre Gabriac (Alexandre Gabriac, un nazi au Conseil Régional, la suite…), exclu du Front National pour ses mul­ti­ples saluts nazis, a crée à Lyon au Pavillon du Parc de la Tête d’Or, un nou­veau grou­pus­cule : « Les Jeunesses Nationalistes ». Son emblème et sa charte (docu­ment annexe) ne laisse aucun doute sur l’idéo­lo­gie de ce mou­ve­ment ; Yvan Benedetti (proche de Gabriac, exclu du FN et conseiller muni­ci­pal à Vénissieux) l’a très bien résumé à la sortie de ce Congrès : « Travail, Famille, Patrie, ce n’est pas de la nos­tal­gie. Ce sont des valeurs d’avenir. Plus que l’Egalité et la Fraternité, qui ne sont que des mots creux et uto­pi­ques ».

Il est également utile de rap­pe­ler que ces deux per­son­nes sont mem­bres de l’Œuvre Française qui compte en son sein les purgés et/ou l’aile ultra du Front National et qui se dis­tin­gue par un anti­sé­mi­tisme vis­cé­ral.

Lors de sa confé­rence de presse, Alexandre Gabriac annon­çait un pre­mier évènement majeur sur Lyon pour le début d’année 2012 ; et après une action homo­phobe en octo­bre der­nier contre les publi­ci­tés Eram repré­sen­tant une famille homo­pa­ren­tale (la famille hété­ro­sexuelle tra­di­tion­nelle étant le seul modèle accep­ta­ble pour eux), son mou­ve­ment veut passer à la vitesse supé­rieure.

En effet, les Jeunesses Nationalistes ont lancé un appel National à mani­fes­ter le 14 jan­vier pro­chain pour pro­tes­ter contre la pré­sence fran­çaise en Afghanistan (Une nou­velle mani­fes­ta­tion fas­ciste et raciste à Lyon en jan­vier).

Cet appel a fait le tour des dif­fé­rents orga­ni­sa­tions ou grou­pes d’extrême-droite sur le ter­ri­toire et il faut s’atten­dre à une pré­sence impor­tante de fas­cis­tes ou autres néo­na­zis de tout hori­zon : le mou­ve­ment natio­na­liste révo­lu­tion­naire 3e Voie (proche des néo­na­zis lyon­nais de Lyon Dissident), le GUD dont les mili­tants sont actuel­le­ment le cœur du nou­veau mou­ve­ment de Gabriac ont déjà com­mu­ni­qué sur cette jour­née.

Une nou­velle fois Lyon est la ville choi­sie pour une mani­fes­ta­tion de l’Extrême-Droite la plus radi­cale. Avant le « col­lo­que natio­na­liste », nous avons déjà dû subir la Marche des Cochons au mois de mai der­nier avec les évènements vio­lents qui s’en sont suivis, il est hors de ques­tion de lais­ser une nou­velle fois ces nervis expri­mer leurs théo­ries raciste et xéno­phobe.

Il est clair que cette action contre la pré­sence des sol­dats fran­çais en Afghanistan n’est qu’un pré­texte pour occu­per la rue et déver­ser leur pro­pa­gande hai­neuse ; il est habi­tuel de voir ces grou­pus­cu­les récu­pé­rer ou détour­ner des évènements sans affi­cher clai­re­ment leur idéo­lo­gie. De plus, il n’est un secret pour per­sonne que le retour des sol­dats s’accom­pa­gne (pour eux) bien évidemment d’un redé­ploie­ment de ceux-ci dans les quar­tiers dif­fi­ci­les (comme le demande également le Bloc Identitaire).

Donc, sous des airs patrio­ti­ques, les Jeunesses Nationalistes veu­lent faire une opé­ra­tion de com­mu­ni­ca­tion en occu­pant la rue et pro­fi­ter de cette mas­ca­rade pour pro­pa­ger une idéo­lo­gie basée sur un soi-disant « ennemi inté­rieur », déjà uti­lisé dans le passé.

Refusant que Lyon soit la place de libre expres­sion de la haine et de la xéno­pho­bie, le Collectif 69 de Vigilance appel à une mani­fes­ta­tion anti­fas­ciste mas­sive et popu­laire le samedi 14 jan­vier 2012 :

  1. pour protester contre la présence des Jeunesses Nationalistes et de leurs alliés dans nos rues,
  2. pour demander la dissolution de ce groupuscule dont l’idéologie se rapproche de celle des régimes nazis et fascistes du siècle dernier,
  3. pour dénoncer les violences de ces groupes haineux qui continuent de proliférer grâce à des locaux ouverts au public.
  4. pour contester la politique gouvernementale actuelle visant à faire de l’étranger le responsable de tous nos maux et légitimant ainsi les actions de ces groupuscules.

Soyons nom­breux-ses pour contrer cette montée plus qu’inquié­tante de l’extrême-droite et de tous ces grou­pus­cu­les, menace pour les liber­tés et le vivre ensem­ble !!

Rendez-vous le 14 jan­vier à 14h place du Pont, métro Guillotière.

 

 

Les Jeunesses Nationalistes : c’est qui c’et quoi ? Voir l’article de REFLEXes

Ne laissons pas Lyon devenir un laboratoire de l’extrême-droite ! Samedi 14 mai à 14h : manifestation départ Place des Terreaux

Posted in Antifascisme with tags , , , , , , , , , on 9 mai 2011 by scalpbesak

Le 14 mai : une marche des cochons anodine ? Non un test pour les fascistes !

Jusqu’à présent, les fascistes ne s’étaient pas sentis assez nombreux et forts pour défiler dans nos rues et propager leur idées nauséabondes. Aujourd’hui, ils organisent leur marche nationale des cochons surfant sur l’islamophobie ambiante. Il s’agit pour eux de « dénoncer la vente de viande halal » qui incarnerait « l’islamisation de la France ». Utilisant « l’humour » en défilant avec des masques de cochons, ils cachent le véritable but de leur action : stigmatiser une partie de la population et diffuser un discours raciste, se compter et provoquer, tel est leur objectif. Pour cela, une alliance entre les Jeunesses Identitaires et les néo-nazis de Gerland a été scellée.

Un contexte national qui décomplexe les idéologies les plus nauséabondes et les violences physiques
La politique actuelle du gouvernement désigne des boucs émissaires : chasse aux sans-papiers, organisation de débats racistes (cette fois sur l’islam), nouvelle réduction des droits des étranger-e-s et délit de solidarité (loi Besson). Ceci afin de casser les solidarités et faire taire la contestation contre l’accroissement des inégalités sociales. Les « dérapages » verbaux de membres du gouvernement se succèdent, la droite décomplexée la plus réactionnaire revient aux affaires. Ces discours contaminent à présent l’ensemble du gouvernement et de l’espace public. Le FN profite de sa nouvelle porte-parole pour essayer de se faire passer pour social, alors que son programme ne vise qu’à diviser les classes populaires afin de briser tout mouvement solidaire et d’ampleur en leur sein. Cette « normalisation » du FN et de ses discours entraînent, par rejeu, le développement de groupuscules encore plus violents. Nous en voyons les conséquences directes à Lyon, où les agressions racistes et fascistes se multiplient. Nous devons combattre cette banalisation des discours racistes, antisémites, islamophobes, sexistes et homophobes qui encouragent la haine de l’autre et poussent à la violence.

Deux locaux pour propager la haine

Un local néo-nazi à Gerland, impasse de l’Asphalte

Dans ce local, sont organisés des concerts, des entraînements au combat, la diffusion de matchs de l’Olympique Lyonnais pour les interdits de stade et autres « activités culturelles ». Lors des concerts, des groupes néo-nazis français et européens sont invités, les saluts nazis fusent, accompagnés de la formule « Sieg, heil ». Grâce à ce local, ils propagent leur idéologie de haine raciale et de violence qu’ils n’hésitent pas à mettre en pratique dans les rues de Lyon.

La « Traboule » rue du Change à Saint-Jean

Le nouveau lieu de diffusion des idées de l’extrême-droite a ouvert depuis octobre 2010, mais il n’a été officialisé qu’après une grave agression perpétrée par l’extrême droite à proximité de ce local le 9 avril. Il propose, selon ses occupants, « de faire la promotion de l’identité lyonnaise, française et européenne ». Ce local est en réalité un véritable outil au service d’une idéologie haineuse et nauséabonde : bibliothèque, ciné-club, salle de conférence, bar associatif et bien évidemment une salle pour les sports de combat. Tout est réuni pour une véritable propagande des idées racistes et nationalistes développées par ce groupuscule d’extrême-droite en lien avec le Bloc Identitaire.

De nombreuses agressions perpétrées par les groupuscules de l’extrême droite :

A Lyon, depuis un peu plus d’un an, de nombreuses agressions violentes ont eu lieu. Bilan, pour les seules agressions connues et recensées : une jambe cassée, de multiples fractures à la mâchoire, coups de batte de baseball à la tête, coups de cutter…soit 230 jours d’Incapacité Totale de Travail et des séquelles à vie, pour certain-e-s des agressé-e-s.

Une marche qui va à l’encontre des valeurs que nous portons : Nous, militant-e-s, habitant-e-s, organisations de Lyon et de son agglomération qui nous sommes toujours battus pour la défense des droits humains et la solidarité entre tou-te-s, ne supportons plus que nos valeurs soient ainsi bafouées, la laïcité instrumentalisée au service de la stigmatisation de millions de nos concitoyen-ne-s, la xénophobie banalisée dans les propos de ministres et de députés qui prétendent parler en notre nom. Par notre mobilisation, nous entendons faire barrage à l’implantation de l’extrême droite sous toutes ses formes sur Lyon et à la banalisation des idées racistes et réactionnaires. Au delà, nous entendons replacer le débat public sur le combat pour une réelle égalité entre tou-te-s, sur la solidarité, la tolérance et l’entraide. Ces valeurs communes aux mouvements progressistes, loin d’être dépassées comme d’aucuns semblent le prétendre, sont la seule manière d’en finir avec la logique d’exclusion et de division qui fait le lit de l’extrême droite.

Samedi 14 mai à 14h : manifestation départ Place des Terreaux

Pour la fermeture du local néo-nazi de Gerland et du local des identitaires de Saint-Jean. Pour dire stop à l’extrême-droite et à ses agressions physiques. Pour que Lyon ne devienne pas un laboratoire de la haine de l’autre. Pour dire NON à la propagation de la haine et de la violence racistes et xénophobes. Pour dire OUI à l’égalité des droits humains et sociaux pour tous et toutes.

mail : apa69@riseup.net blog : http://collectifvigilance69.over-blog.com/

Signataires : CCRASS, CGA, CGT Vinatier, FSE, Gauche Unitaire, Jeunes Ecologistes, JCML, LDH 8ème, LDH Caluire-Rillieux, MJS, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti de Gauche, Parti Socialiste, PIR, Planning Familial, la Rafal, Ras L’Front, Résistance Citoyenne Ouest lyonnais, ROC ML, SUD Éducation, UD CNT, UJFP, UNEF, les Voraces..

tract_antifa_14_mai

voir aussi :
l’article d’analyse de Reflexes :
Le 14 mai à Lyon, Alerte : propagation de la fièvre porcine !
pour rappel du contexte :
retour sur 2 ans de lutte contre l’extrême-droite

Ne laissons pas la marche des porcs défiler !
Ne laissons pas la rue à l’extrême-droite !

Compte rendu de la manifestation antifasciste du 9 avril à Lyon

Posted in Antifascisme with tags , , , , on 13 avril 2011 by scalpbesak

Plus de 2000 personnes ont participé samedi 9 avril à la manifestation contre le fascisme appelée à Lyon par le collectif 69 de vigilance contre l’extrême-droite pour pointer la recrudescence des violences fascistes et demander la fermeture du local néo-nazi de Gerland.

Belle journée sur Lyon pour la manifestation antifasciste et nombreux sont ceux qui ont répondu présent à l’appel du collectif Vigilance 69 contre l’extrême droite. Le cor­tège est parti de la place Bellecour pour se terminer place Jean Macé. Il est regrettable que le parcours n’est pas été plus long et qu’il ne soit pas passé devant le local de Lyon Dissident. Aussi, il est regrettable que la préfecture est fait annulé la journée mondiale du peuple Rrom qui devait avoir lieu place Raspail.

La mani­fes­ta­tion a moins mobi­lisé que l’année der­nière, où nous étions 2500, mais parais­sait plus déter­mi­née. Les orga­ni­sa­tions poli­ti­ques et syn­di­ca­les étaient moins repré­sen­tées que lors de la mani­fes­ta­tion de l’an der­nier suite à l’agres­sion de mili­tants syn­di­ca­lis­tes. Mais le cortège libertaire était très dynamique. Chants, gestuels, et fumigènes étaient de la partie. Nous remercions d’ailleurs les gens des autres villes venu à la manifestation.

Arri­vée à Jean Macé où les CRS blo­quaient toute pro­gres­sion vers le local néo-nazi et après la dispersion de la manifestation, une grosse partie du cor­tège est repar­tie vers la place Bellecour, puis vers les Terreaux.

Belle démonstration, mais n’oublions pas que l’antifascisme est un combat quotidien et que nous devons poursuivre la dynamique dans laquelle nous sommes !

« Olélé, Olala, qui ne saute pas n’est pas anti-fa,… »

« Alerta Alerta Antifascista »

« Lyon, Lyon, AntiFasciste »

la vidéo de la manif

Voir aussi :

Samedi 12 avril, nouvelle agression fasciste à Lyon – St.Jean

Mercredi 6 avril, nouvelle agression fasciste à Lyon

Retour sur 2 ans de lutte à Lyon contre l’extrême-droite et ses agressions

Un local néo-nazi au coeur de Lyon, non à l’intolérable !

Pas de local néo-nazis à Lyon !

Contre le concert néo-nazis de Kategori C à Lyon

Un concert néo-nazi samedi en Franche Comté

Agression fasciste à Villeurbanne samedi 15 janvier 2011

Samedi 9 Avril, 14h30 Place Bellecour, Lyon : manifestation antifasciste

Posted in Antifascisme with tags , , , , , , , , , , , on 29 mars 2011 by scalpbesak

Un local néo-nazi au coeur de Lyon, non à l’intolérable !

Depuis plu­sieurs mois main­te­nant des grou­pes fas­cis­tes lyon­nais ten­dent à s’ins­tal­ler dura­ble­ment sur le sec­teur, en par­ti­cu­lier sur la ville. Les nom­breu­ses agres­sions depuis six mois (voir tract_reu_publique_28_mars) mon­trent cette implan­ta­tion dans nos quar­tiers. Ces faits, inquié­tants, ne sont mal­heu­reu­se­ment que la partie la plus visi­ble du déve­lop­pe­ment et de la dif­fu­sion des idées racis­tes, hai­neu­ses et popu­lis­tes des partis fas­cis­tes. Ces partis, et les grou­pus­cu­les qui leur sont asso­ciés, repré­sen­tent un danger réel sur le plan poli­ti­que quand ils uti­li­sent les réa­li­tés socia­les à leurs fins pour déve­lop­per un dis­cours de haine et d’exclu­sion de l’autre. Il est impor­tant de ne pas lais­ser faire.

Samedi 9 avril – 14h30 : Manifestation départ place Bellecour

Plus d’infos : voraces.net
Contact : lesvoraces@riseup.net

À Sainté comme ailleurs : Antifascisme radical !

Posted in Antifascisme with tags , , , , , , , , , , , , , , on 31 janvier 2011 by scalpbesak

Dans le contexte d’une crise économique qui touche d’avantage les classes populaires, nous constatons une augmentation des groupes d’extrême droite à travers toute l’Europe. Encouragés par le discours raciste et ultra-sécuritaire, qui sont monnaie courante pour certains gouvernements européens, les groupuscules néo-nazis mélangent immigration, religion et crise économique, pour rendre plus acceptable leurs messages haineux.

De Madrid à Lyon en passant par Moscou, les agressions perpétrées par l’extrême droite se multiplient. Tout cela sous les yeux d’une droite de plus en plus radicale dans le fond comme dans les formes.

Face à ce phénomène, le mouvement antifasciste tente de mieux connaître cette nébuleuse formée par les partis de droite/extrême droite pour, dans un premier temps, leur empêcher de commettre des agressions et d’afficher leurs idées racistes et xénophobes, et, pour ensuite, démonter leur discours populiste et trompeur et créer une vraie conscience antiraciste et solidaire.

VENDREDI 18 FÉVRIER – Saint-Etienne

18:30 PROJECTION
FASCISME ET ANTIFASCISME DANS L’ETAT ESPAGNOL

19:00 DEBAT : ANTIFASCISME. SITUATION, EXPÉRIENCES, PERSPECTIVES (avec des intervenants de Saint-Etienne, Lyon, Valence, Dijon, Grenoble et Besançon)

21:00 CONCERT: HORS CONTRÔLE
Prix: 3e.

Communiqué des Voraces suite à l’arrestation arbitraire de neuf antifascistes le 22 octobre 2010

Posted in Solidarité with tags , , , , , , , on 4 novembre 2010 by scalpbesak

Communiqué de presse :

Objet : Arrestation arbitraire de militants antifascistes.

Nous tenons tout d’abord à rappeler notre soutien plein et entier à toute personne victime de la répression du mouvement social contre la réforme des retraites. Nous rappelons aussi que l’extrême-droite lyonnaise tente par des rassemblements surarmés de soutenir un gouvernement liberticide et raciste. Nous avons appris les arrestations de plusieurs groupes de camarades antifascistes dont un groupe de neuf (et non huit comme communiqué précédemment) dans des conditions intolérables.

Tout d’abord, nous soulignons les propos tenus par les policiers de la BAC, ouvertement homophobes et haineux. De plus, ces pseudos agents soi-disant garants de la sécurité publique ont cherché à inculper nos camarades antifascistes avec des pratiques totalement inadmissibles. En effet, après avoir rencontré la totalité du groupe, nous avons appris que les flics en civils cherchaient tous les moyens, notamment en fabulant, de mettre en cause les antifascistes.

Les circonstances de leur garde-à-vue sont aussi troublantes, avec des violences morales et des conditions de détention (odeur insoutenable, isolement dans une cellule sans lumière, impossibilité de disposer d’un repas végétarien, placement parfois avec des membres reconnus et violents des fascistes) que nous condamnons fermement.

Six de nos camarades ont été relâchés dans l’après-midi du 23 octobre, puisque aucune charge sérieuse ne pouvait leur être reprochée. Les trois derniers, sur de prétendues accusations extrêmement légères, ont été conduits au Tribunal de Grande Instance pour être présentés au Juge des Libertés. Nous saluons ici l’intervention de Maître Sayn, chargé de la défense des « anarcho-autonomes » (ainsi que les ont nommé les médias de désinformation vendus à la clique sarkoziste). Il a alors démontré le vide que constitue le dossier de l’accusation. Nous ne pouvons d’ailleurs y voir qu’une tentative de pression de la part des représentants du gouvernement sur ceux et celles qui luttent contre leur politique inégalitaire, raciste et ultra sécuritaire. Ces trois derniers sont convoqués au tribunal correctionnel le mardi 23 novembre.

A cette heure, nous ne pouvons que nous féliciter de la libération des 9 militants antifascistes. Nous rappelons que nombreux sont ceux et celles à être détenu suite à la répression du mouvement. Nous appelons à ce que tous et toutes exigent, d’un gouvernement illégitime – par sa politique et sa répression féroce – la libération immédiate, sans poursuite et sans aucune condition, de tous les prisonniers politiques que constituent les victimes de la répression de cette semaine dans le cadre de la contestation sociale. Nous appelons également toute personne ou organisation à être présente le mardi 23 novembre, devant le Tribunal de Grande Instance, afin de soutenir les antifascistes inculpés et toutes les personnes qui ont subi la violente répression de cette semaine.

Nous ne céderons pas face à votre violence ! Liberté pour tous nos camarades ! Liberté pour tous les antifascistes !

Les Voraces – Action Antifasciste sur Lyon et ses Environs.

Appel à une riposte antifa unitaire : Lyon Samedi 10 Avril

Posted in Antifascisme with tags , , , , on 2 avril 2010 by scalpbesak

Appel à une Riposte Antifasciste Unitaire

L’importance de l’extrême droite à Lyon n’est pas une nouveauté. Lyon a souvent été le terreau d’une extrême droite virulente tissant ses théories racistes et négationnistes notamment à l’université.

Depuis plusieurs mois maintenant l’extrême droite lyonnaise, sous l’égide des jeunesses identitaires, tend à s’installer durablement sur le département, en particulier à Lyon. Jusqu’alors leurs actions de terrain se limitaient à perturber, avec une dizaine de militant-e-s, les rassemblements dont nous sommes partie prenante (Soutien aux sans-papiers/sans-papières, délit de solidarité, défense de l’IVG, Marche des Fiertés LGBTI).

Appel à une manifestation antifasciste unitaire le 10 Avril à 15h place Bellecour.

Ces derniers mois, l’extrême droite a cherché à accentuer leur présence sur la ville en multipliant leurs actions sur le terrain, et faisant recours de plus en plus souvent à la violence :

– Actions de harcèlement auprès des bibliothèques du 4ème et du 8ème afin de faire interdire une exposition de photo sur les sans-papiers et sans-papières ;

– Manifestations du FN contre la mosquée de Vénissieux puis de 80 militant-e-s devant le Conseil Régional contre le financement public de l’Institut français du culte musulman (Jeunesses identitaires, FN, MPF), non par principe laïque mais par haine de l’islam.

– Manifestation contre le droit à l’avortement.

– Janvier, une trentaine d’individus attaquent un rassemblement appelé par plusieurs organisations politiques qui protestaient contre la tenue du débat sur l’identité national à la Préfecture.

– Février, meeting d’Alain Soral d’Egalité & Réconciliation nationale (« Gauche du travail, droite des valeurs, pour une réconciliation nationale ») à Vaulx-en-Velin.

– Mars, l’activisme d’extrême droite s’est débridé : occupation islamophobe du Quick halal de Villeurbanne par une cinquantaine d’identitaires masqués en cochon, agressions violentes de militants à St Jean, attaque à la bombe incendiaire d’un squat politique, intimidation et menaces exercés par des groupes de 40 à 60 nationalistes radicaux contre des militant-e-s de gauche reconnus sur les pentes de la Croix-Rousse, infiltration d’un meeting du NPA par des nationalistes et découverte d’un coktail molotov, campagne d’affichage islamophobe par le FN, multiplication des tags racistes et antisémites dans les rues et les lycées…

Ces faits, inquiétants, ne sont malheureusement que la partie la plus visible du développement et de la diffusion des idées racistes, haineuses et populistes des partis d’extrême droite. Ces partis, et les groupuscules qui leur sont associés, représentent un danger réel, sur le plan politique quand ils utilisent les réalités sociales à leurs fins pour développer un discours de haine et d’exclusion de l’autre, les soraliens allant même jusqu’à tenter de s’implanter en banlieue pour détourner a leur profit la radicalisation de la jeunesse. La situation économique et les politiques associées de la part de l’État aggravent la marginalisation des hommes et des femmes allant jusqu’à les déshumaniser.

Ces faits prolongent la politique actuelle du gouvernement (chasse aux sans-papiers/sans-papières, débat haineux et raciste sur l’identité nationale et délit de solidarité) d’une droite décomplexée surfant sur les idées traditionnellement utilisées par l’extrême droite (stigmatisation d’une partie de la population, montée de la haine de l’autre,, retour aux valeurs familiales traditionnelles, prises de positions sur le terrain religieux), désignant des boucs émissaires dans le but de casser les solidarités et faire taire toute contestation. On assiste à une normalisation des discours et des pratiques racistes sous la forme de discours islamophobes, antisémites, sexiste, et homo-lesbophobe. Jour après jour, les « dérapages » verbaux de membres du gouvernement se succèdent, ces discours contaminent a présent l’ensemble de la classe politique, un tabou est tombé.

La répression et les lois liberticides réduisent de plus en plus nos libertés individuelles et collectives tout en favorisant la criminalisation des opposant-e-s et la stigmatisation d’une partie de la population. C’est en construisant un front unitaire que nous pourrons mettre fin à ces actions racistes et haineuses et à leur propagation.
TOUS ENSEMBLE RIPOSTONS !
MANIFESTATION UNITAIRE
SAMEDI 10 AVRIL 2010
15H PLACE BELLECOUR

Les affiches pour la manif :