Archive pour police

La France de la Haine – documentaire antifasciste

Posted in Antifascisme, La parole au peuple with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 6 juillet 2012 by scalpbesak

Ce documentaire a été réalisé par des militant.e.s antifascistes au cours de l’année 2011.

Il dresse un portrait de la France raciste, xénophobe et fasciste de ces dernières années, à travers 4 axes de lecture :

– Du racisme d’Etat aux groupes d’extrême-droite
– De la lepenisation de l’UMP à la dédiabolisation du FN
– Des Identitaires aux néonazis assumés
– De 3e Voie à Blood&Honour en passant par les Nationalistes Autonomes

Samedi 5 Mai, Nantes : Manif contre les violences policières

Posted in Autodéfense, Répression, Rendez-vous, Solidarité with tags , , , , , , , , on 20 avril 2012 by scalpbesak

Solidarité avec les antifas et anarchistes de Nijni Novgorod (Russie) !

Posted in Antifascisme, Solidarité with tags , , , , , , , , , on 3 avril 2012 by scalpbesak

Du 16 au 18 mars 2012 ont eu lieu les journées de solidarité avec les antifascistes et anarchistes de Nijni Novgorod (Russie), qui risquent jusqu’à sept ans de prison pour une affaire fabriquée par la police politique, appelée « Centre anti-extrémiste » (Centre-E).
Artem Bystrov, Albert Gaïnoutdinov, Pavel Krivonosov, Dmitri Kolesov et Oleg Gembarouk ont plusieurs chefs d’inculpation.
L’accusation principale est d’avoir créer l’organisation extrémiste « Antifa-Rash », qui aurait comme but, selon la police, d’agir violemment envers « les groupes sociaux » : « des skinheads, fans de foot » et « les citoyens riches de Russie ». Nous, leurs amis et camarades, anarchistes et antifascistes de Nijni Novgorod, déclarons que cette organisation n’a jamais existé et que l’affaire est fabriquée par le Centre-E pour affaiblir le mouvement libertaire.

Les accusés
Artem Bystrov est l’otage principal de l’affaire « Antifa-Rash ». Depuis avril 2011, il est assigné à domicile et n’a pas le droit de communiquer avec le monde extérieur. Pendant plusieurs années, Artem a participé à des actions antifascistes, écologistes et contestataires. Il a notamment participé au mouvement antimilitariste de Food Not Bombs (distribution hebdomadaire de repas végétaliens gratuits). Il a aussi organisé et fait le service d’ordre de nombreux concerts du milieu DIY (punk et alternatif).
Albert Gaïnoutdinov est un militant antifasciste, que le Centre-E a qualifié de « créateur et leader de l’organisation Antifa-Rash ». Il est maintenant dans l’obligation de se cacher contre la répression en vivant clandestinement pour éviter d’être de nouveau torturé par le Centre-E.
Pavel Krivonosov est antifasciste, anarchiste, membre de l’organisation libertaire Action autonome et musicien. Il a joué dans plusieurs groupes DIY de Nijni Novgorod et a participé à l’organisation de beaucoup d’événements libertaires : actions publiques, concerts, campements écologiques, festivals, etc.
Dmitri Kolesov est musicien dans le groupe de hardcore Step To Freedom.
Oleg Gemarouk, après l’arrestation, en partie à cause de son manque d’expérience et aussi suites aux tortures physiques et psychologiques, a reconnu s’être battu avec les néonazis. Il a même reconnu avoir été dans cette organisation imaginaire nommée « Antifa-Rash ». Maintenant, car Oleg travaille avec la police, nous avons rompu tout contact avec lui.

Comment aider ?
L’avocat des antifascistes Dmitri Dinze insiste sur le caractère purement politique de l’affaire « Antifa-Rash ». On le voit avec le silence complice, voire l’approbation, des pouvoirs sur les crimes commis par le Centre-E : « Il ne faut pas chercher de l’objectivité dans cette enquête. »
Début mars auront lieu les premières réunions au tribunal. Il ne reste aucun espoir que les innocents gagnent le procès… Sauf si vous participez aux journées de solidarité (16 au 18 mars) avec les antifascistes de Nijni Novgorod et organisez des actions de soutien dans votre pays !
Pendant les dernières années, on a vu de beaux exemples de solidarité internationale qui a aidé les anarchistes et antifascistes russes à rester libres malgré la répression sévère du régime Poutine-Medvedev. Il y eut les fameux otages de Khimki, accusés de l’attaque de la mairie de Khimki (la banlieue de Moscou) pendant une manifestation antifasciste : ils ont été libérés. Il y eut aussi le professeur Andreï Koutousov, que l’on a accusé aussi d’extrémisme : il a été jugé coupable et fut licencié mais il a évité la prison.
Une autre façon d’aider, c’est le soutien financier. Le procès « Antifa-Rash » dure depuis un an et il n’est pas le premier contre les libertaires de Nijni Novgorod. Nous avons beaucoup dépensé pour payer les frais de la défense, nous avons toujours besoin d’environ 2 300 euros (3 000 dollars). Même les participations modestes peuvent servir à notre tâche difficile : faire éviter la prison à nos camarades. Le plus utile serait de créer un collectif de soutien qui organiserait événement et concert de soutien dans votre ville.
Nous revendiquons l’arrêt des persécutions des antifascistes à Nijni Novgorod ! Que s’arrête cette absurde affaire « Antifa-Rash » ! La reconnaissance de l’innocence des accusés ! Que le Centre anti-extrémiste soit puni pour sa pratique cruelle et récurrente de la torture, et ce nouveau crime – la fabrication d’affaire judiciaire ! Libération immédiate et disculpation de toutes les prisonnières et tous les prisonniers politiques à Ninjni Novgorod, en Russie et ailleurs ! No pasaran !

Anarchist Black Cross Nijni Novgorod
Groupe de L’Action autonome
Email : abcnnov@gmail.com

Marche nationale des victimes de la police Samedi 24 mars à Paris

Posted in La parole au peuple, Luttes sociales, Répression, Rendez-vous, Solidarité with tags , , , , , , on 15 mars 2012 by scalpbesak

 

 

Source: http://juralib.noblogs.org/2012/03/14/marche-nationale-des-victimes-de-la-police-samedi-24-mars-a-paris/

Compte-rendu de la journée du 19 Novembre 2011 à Besançon

Posted in Antisexisme with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 27 novembre 2011 by scalpbesak

Nous étions entre 50 et 100 (CNT, FA, SCALP et de nombreux non alignés) à répondre à l’appel pour le droit des femmes à disposer de leur corps et à vouloir empêcher les intégristes de « SOS tout pourri » de déverser leurs prières anti-contraception et avortement.

Bien aidés cette année par la préfecture qui avait déployé ses casqués tout autour de l’église St Jean pour nous empêcher d’occuper le parvis avant eux, la vingtaine de réactionnaires a certes pu psalmodier dans le vent mais pas imposer sa propagande puante aux passants, arrêtés par le dispositif policier.

De notre côté, c’est la créativité et l’humour qui l’ont emportés, entre les pancartes bariolées et les slogans décalés (Ni Dieu Ni Maitre, Ni ordre Moral, Bouffons des chattes, pas des hosties) c’est par la dérision et par le nombre que nous avons prouvé que les intégristes n’auront jamais la voie libre pour asséner leur propagande haineuse à Besançon.
Les cathos et leurs amis bleus partis, le rassemblement a rejoint en cortège la manifestation de Solidarité femme Place Pasteur dans le cadre de la semaine de lutte contre les violences faites aux femmes.
Croisant en route une table de propagande de l’UMP, le cortège l’a quelque peu dévastée au grand dam de Jean Rosselot qui tentait une sortie à découvert.

Affiches et tracts à terre, et face aux quolibets des mécontents, les UMPistes ont largement perdu leur calme, empoignant ici un camarade et faisant tomber sa bière (contrairement à la version calomnieuse de membres du parti au pouvoir, relayée par la presse bourgeoise) et menaçant du portable de dénoncer un jeune dont il connaissait le nom.

Il est affligeant de constater la surprise des militants et élus de l’UMP face à la colère qu’ils engendrent eux-mêmes par leur politique, mais qu’importe, après cette brève récréation, le cortège finit sa route et se joint à  Solidarité Femme, Place Pasteur. C’est plus tard, au moment du rangement du matériel militant et du débriefing, que les flics envahissent la Place Marulaz en matraquant.
Ils arrêtent le camarade dénoncé plus tôt, frappant celui qui tente de s’y opposer, et tiennent le siège de l’Autodidacte, retranchant une vingtaine de personne à l’intérieur. La situation restera tendue pendant un quart d’heure et le dispositif sera levé.
Le temps de nous organiser et nous appelons à un rassemblement de soutien devant le comico à 17H30.Trois Banderoles (puis deux, la « Police partout, Justice nulle part » ayant été censurée) et une quarantaine de personne scandent « libérez notre camarade », il sort 10 minute plus tard, poursuivi pour agression sans violence et injures publiques, deux infractions qui ne peuvent pas aller bien loin.

Le pire est donc évité, mais notre dégout est à son comble, de voir une force armée financée par les impôts qu’on nous extorque protéger par la violence les fanatiques de l’ordre moral et les militants de l’idéologie dominante.

source : CNT 25

Autres compte-rendus sur :

Le Chat Noir Emeutier et Offensive Libertaire

Fragment de Manif

Communisme Ouvrier

Cinéclub libertaire 17e édition : Mercredi 30 Juin 20h30

Posted in Contre-culture with tags , , , , , , , on 17 juin 2010 by scalpbesak

La France, pays de manifestations et de contestation, est passée maître dans l’art du maintien de l’ordre. Toutes les polices du monde viennent y étudier ses tactiques et ses techniques. Emeutes des banlieues 2005, fronde anti-C.P.E. 2006 furent deux cas d’école de cette excellence affichée. Et pourtant, derrière ce savoir-faire se nichent des zones d’ombres, des bavures, des guerres larvées au sommet de l’Etat. “Quand la France s’embrase” révèle les dessous du maintien de l’ordre à la française. Depuis 1968, tout a changé. Les techniques policières, les choix stratégiques, les finalités politiques. Depuis toujours, derrière chaque opération : une consigne, un ordre, une doctrine. Aujourd’hui comme hier, le maintien de l’ordre demeure un instrument du pouvoir aussi redoutable que méconnu.