Archive pour rennes

Les identitaires aux législatives de juin 2012 en Bretagne

Posted in Antifascisme with tags , , , , , , on 30 mai 2012 by scalpbesak

Un dossier de 40 pages pour revenir en détail sur les manoeuvres de l’extrême droite.

Dans le cadre des prochaines élections législatives une plateforme dénommée Bretagne nous avons foi en toi présente dix candidats en Bretagne. Il nous apparaît primordial en tant que militants antifascistes de rappeler la place de cette liste sur l’échiquier politique, à savoir : une liste d’extrême droite montée par l’association Jeune Bretagne membre de l’Autre Jeunesse, réseau regroupant les organisations de jeunesse du Bloc Identitaire.

Jeune Bretagne n’en est pas à sa première participation électorale. Aux dernières élections cantonales ils ont en effet présenté deux candidats. Sur le canton de Fouesnant en la personne de Yann Vallerie avec pour suppléante Olivia Couic, et Mickael Prima sur le canton de Rosporden avec pour suppléante Agnès Belbeoc’h.

Derrière des thématiques et propositions apparemment consensuelles ils masquent leur véritable projet politique axé sur une vision ethno-différentialiste du monde. Pour simplifier l’idée il s’agit pour eux de militer pour une Europe blanche dont ils créent et entretiennent le mythe.

Pour mieux cerner cette liste nous procéderons en plusieurs étapes, revenant dans un premier temps sur les bases de ce mouvement, puis sur l’histoire et l’actualité du Bloc Identitaire. Enfin nous nous intéresserons à Jeune Bretagne et aux rapports qu’ils entretiennent avec la liste Bretagne nous avons foi en toi.

Samedi 17 décembre 2011: Action de solidarité antifasciste à Besançon

Posted in Solidarité with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on 25 décembre 2011 by scalpbesak

Ce Samedi 17 décembre 2011 se tenait une action de solidarité antifasciste à Besançon en hommage à Mikhail Norokha assassiné par des néo-nazis en Ukraine.

Une vingtaine de militant.e.s antifascistes et anarchistes se sont rassemblé.e.s, dès 15h sur le pont Battant à Besançon.

Avec plusieurs drapeaux rouges et noirs et deux banderoles: “Solidarité antifasciste” et “RIP Mikhail assassiné par des nazis – Fachos hors de nos vies!”, les militant.e.s ont distribué des tracts en hommage à Mikhail Norokha, jeune Ukrainien de 17 ans assassiné par des néo-nazis le 18 novembre 2011 à Dnipropetrovsk ainsi que pour exprimer leur solidarité avec toutes les victimes du fascisme en Ukraine, en Russie, en France et ailleurs. Ces tracts dénonçaient également la situation en Ukraine et la forte tendance de certains Etats à fermer les yeux sur certaines pratiques telles que les agressions violentes avec ou sans armes, les tentatives de meurtres, les meurtres de militant.e.s, voire à les encourager par des politiques xénophobes…

Après une courte prise de parole, les militant.e.s se sont dirigé.e.s à 16h vers la passerelle des Glacis où ils ont à nouveau déployé banderoles et drapeaux, avant d’allumer quelques fumigènes. Situées au-dessus d’un axe routier très passant de la ville, les banderoles ont été bien visibles pendant près de 30 minutes par les automobilistes, qui étaient nombreu.se.s à montrer leur soutien et approbation à grands coups de klaxon !

De : Fragments de Manif

Voir le tract diffusé. (en pdf) et ci-dessous :

MEURTRES FASCISTES : ORGANISONS L’AUTODEFENSE ET LA SOLIDARITE

Le 18 novembre 2011, Mikhail Norokha, jeune antifasciste de 17 ans, a été assassiné à Dnipropetrovsk (Ukraine). Mikhail avait été agressé plusieurs fois par des nazis dans le passé. Il a été poignardé deux fois ces dernières années. Les antifascistes de Dnipropetrovsk sont certains que ce sont des nazis qui ont causé cette tragédie.
Aujourd’hui, un mois après sa mort, nous lui rendons hommage et exprimons notre solidarité avec toutes les victimes du fascisme, en Ukraine, en Russie, en France comme partout ailleurs.

Les antifascistes, les gens « de couleur », les militants politiques révolutionnaires et/ou progressistes sont en première ligne face aux violences fascistes partout en Europe et dans le monde. Loin d’occuper l’espace médiatique et politique, ces crimes et agressions visant les indésirables de ce monde (opposants politiques, immigrés, déviants, …) sont en hausse et ni la justice, ni l’état ne semble vouloir régler ce problème.
S’il est sûr que cette violence est en partie instrumentalisée par les politiques afin de terroriser les acteurs des mouvements sociaux, ouvriers et contestataires, il est aussi certain que les auteurs de ces violences sont hors de contrôle et agissent en toute impunité, sans aucune vigilance ni résistance.

Cela ne nous laisse pas le choix ! Nous devons êtres autonomes sur des aspects cruciaux de la lutte anarchiste/antifasciste : autodéfense, solidarité, résistance et ripostes. Pour cela nous nous organisons en groupes et en réseaux horizontaux, et souhaitons offir les possibilités de développer cette autonomie.

UN COUP CONTRE L’UN D’ENTRE NOUS EST UN COUP CONTRE TOUS !
QUE VIVE LA SOLIDARITE ANTIFASCISTE INTERNATIONALE !

 

Les camarades du Collectif Antifasciste Rennais ont également réalisé un texte, publié sur le site Roazhon Antifa.

 

LE MEILLEUR HOMMAGE ? CONTINUER LA LUTTE !